Jeremy Affeldt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Jeremy Affeldt Baseball pictogram.svg
IMG 8816 Jeremy Affeldt.jpg
Giants de San Francisco - No  41
Lanceur de relève
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
6 avril 2002
Statistiques de joueur (2002-2014)
Victoires-défaites 41-44
Moyenne de points mérités 3,89
Retraits sur des prises 699
Équipes

Jeremy David Affeldt (né le 6 juin 1979 à Phoenix, Arizona, États-Unis) est un lanceur de relève gaucher de baseball évoluant en Ligue majeure avec les Giants de San Francisco, avec qui il a remporté la Série mondiale 2010 et la Série mondiale 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeremy Affeldt est drafté en 3e ronde par les Royals de Kansas City en 1997[1]. Il joue son premier match dans les majeures avec cette équipe le 6 avril 2002.

Il joue à Kansas City jusqu'en 2006 et est transféré aux Rockies du Colorado en cours de saison. Après la saison 2007, il signe un contrat comme agent libre avec les Reds de Cincinnati, pour qui il ne joue qu'une saison.

Giants de San Francisco[modifier | modifier le code]

Saison 2009[modifier | modifier le code]

En 2009, il se joint aux Giants de San Francisco. Utilisé pour préparer l'entrée dans le match du stoppeur Brian Wilson, il présente une excellente moyenne de points mérités de 1,73 en 74 matchs et 62 manches et un tiers lancées pour San Francisco à sa première saison avec cette équipe.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Le 28 mars 2010, les Giants récompensent Affeldt en lui accordant une augmentation de salaire de 500 000 dollars. Il touchera 4,5 millions en 2010 et 2011 et le club possède une option de 5 millions sur son contrat pour 2012[2]. Il remporte la Série mondiale 2010 avec San Francisco.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, il est envoyé au monticule en 67 occasions par les Giants et il présente une excellente moyenne de points mérités de 2,63 en 61 manches et deux tiers lancées. Sa saison prend fin en septembre après un intervention chirurgicale pour soigner la blessure qu'il s'inflige hors du terrain : en essayant de décoller deux boulettes à hamburger congelées lors d'un barbecue, le lanceur gaucher se tranche la main droite avec un couteau si profondément que les nerfs sont touchés[3].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Il réédite sa belle saison 2011 presque en tout point en 2012 : moyenne de points mérités de 2,70 en 63 manches et un tiers lancées, avec une victoire, deux défaites et trois sauvetages en 67 parties. En mai, Affeldt se retrouve encore une fois sur la liste des blessés après un incident inusité survenu hors du terrain : en rentrant chez lui après un match, son fils Walker, qui n'a que 4 ans mais pèse déjà 27 kg (60 livres) pour 1 mètre 37 (4 pieds et 6 pouces), lui saute dessus et le blesse aux ligaments du genou droit[4]. Affeldt n'accorde aucun point en 10 manches et un tiers lors de 10 sorties en éliminatoires[5] et savoure la conquête de la Série mondiale 2012 avec San Francisco.

En novembre 2012, il signe un nouveau contrat de 18 millions de dollars pour 3 ans avec les Giants[6].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

À l'image de son club, Affeldt connaît une saison 2013 éprouvante : sa moyenne grimpe à 3,74 en 33 manches et deux tiers lancées, avec une seule victoire et 5 défaites. Il subit une blessure à l'aine le 20 juillet[7] et par la suite ne joue qu'un seul match, vers la mi-septembre, pour un total de 39 parties jouées cette année-là[8].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Il connaît une brillante saison 2014 avec sa seconde meilleure moyenne de points mérités depuis son entrée dans les majeures : 2,28 en 55 manches et un tiers. Il gagne quatre matchs et en perd deux en 62 sorties. En éliminatoires, il blanchit Washington en une manche et deux tiers en Série de divisions, puis ne donne pas de point à Saint-Louis en 4 manches et deux tiers en Série de championnat 2014 de la Ligue nationale[5], alors que les Giants se qualifient pour la Série mondiale 2014.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de lanceur en saison régulière[9]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2002 Kansas City 34 7 0 0 3 4 0 77.2 67 4,64
2003 Kansas City 36 18 0 0 7 6 4 126.0 98 3,93
2004 Kansas City 38 8 0 0 3 4 13 76.1 49 4,95
2005 Kansas City 49 0 0 0 0 2 0 49.2 39 5,26
2006 Kansas City 27 9 0 0 4 6 0 70.0 28 5,91
2006 Colorado 27 0 0 0 4 2 1 27.1 20 6,91
2007 Colorado 75 0 0 0 4 3 0 59.0 46 3,51
2008 Cincinnati 74 0 0 0 1 1 0 78.1 80 3,33
2009 San Francisco 74 0 0 0 2 2 0 62.1 55 1,73
2010 San Francisco 53 0 0 0 4 3 4 50.0 44 4,14
Totaux 487 42 0 0 32 33 22 676.2 526 4,26
Statistiques de lanceur en séries éliminatoires[9]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2007 Colorado 7 0 0 0 0 0 0 5.1 4 1,69
2010 San Francisco 5 0 0 0 0 0 0 4.0 4 4,50
Totaux 12 0 0 0 0 0 0 9.1 8 2,89

Note : G = Matches joués ; GS = Matches comme lanceur partant ; CG = Matches complets ; SHO = Blanchissages ;
V = Victoires ; D = Défaites ; SV = Sauvetages ; IP = Manches lancées ; SO = Retraits sur des prises ; ERA = Moyenne de points mérités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]