Jens Johansson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johansson.

Jens

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jens Johansson live Wacken

Informations générales
Nom de naissance Jens Johansson
Naissance 2 novembre 1963 (51 ans)
Stockholm, Suède
Activité principale Chanteur (lead)
Claviériste
Genre musical Power metal, speed mélodique
Années actives Depuis 1994
Labels Century Media
Sacntuarty Records

Jens Johansson, né le 2 novembre 1963 à Stockholm, est un claviériste et un pianiste suédois connu dans le monde du metal pour sa grande virtuosité. il s'est fait connaître grâce à son travail remarquable sur les 4 premiers albums d'Yngwie Malmsteen puis avec Stratovarius.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jens Johansson est le fils du pianiste de jazz Jan Johansson et le frère du batteur Anders Johansson. Il a débuté sa carrière en 1982 avec le groupe de heavy metal Silver Mountain dont le batteur était son frère, Anders. En 1983, il décide de partir s'installer en Californie où il rejoint Rising Force, le groupe du guitariste Yngwie Malmsteen. S'ensuivirent de nombreux albums et tournées mondiales.

Entre 1989 et 1990, il fut membre du groupe Dio avec lequel il enregistra quelques albums. On lui doit de nombreuses collaborations avec son frère ainsi qu'avec d'autres musiciens dont Jonas Hellborg et Benny Jansson. En 1994, il auditionna pour remplacer Kevin Moore au sein du groupe de metal progressif américain Dream Theater mais, devant la lenteur de la prise de décision, il préféra rejoindre le groupe Stratovarius, dans lequel il est le claviériste depuis 1995.

Il est cofondateur avec son frère du label Heptagon Records AB, qui vise à promouvoir leurs disques, ceux de leur père, ainsi que d'autres musiciens suédois.

Il est apparu aussi aux côtés du groupe finlandais Nightwish le temps d'un live à New York City en 2004, sur la tournée Once Upon a Tour. " I really liked the show and having Jens Johansson play one song that was also like an honor for us so I really remember that show and the Anaheim show" Tuomas Holopainen.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Stratovarius[modifier | modifier le code]

Avec Yngwie Malmsteen[modifier | modifier le code]

Avec Anders Johansson[modifier | modifier le code]

  • Anders Johansson : Shu-Tka (1992)
  • The Johansson Brothers (1994)
  • Anders Johansson, Jens Johansson and Allan Holdsworth : Heavy Machinery (1996)
  • Anders Johansson : Red Shift (1997)
  • Johansson : Sonic Winter (1997)
  • Johansson : The Last Viking (1999)

Avec d'autres artistes[modifier | modifier le code]

  • Silver Mountain : Shakin' Brains (1983)
  • Erik Borelius : Fantasy (1988)
  • Dio : Lock up the Wolves (1990)
  • Deadline : Dissident (1991)
  • Stephen Ross : Midnight Drive (1991)
  • Ginger Baker : Unseen Rain (1992)
  • RAF : Ode To A Tractor (1992)
  • Shining Path : No Other World (1992)
  • Jonas Hellborg Group : E (1993)
  • Snake Charmer : Smoke And Mirrors (1993)
  • Dave Nerge's Bulldog : The Return Of Mr. Nasty (1994)
  • Robert Blennerhed : Seven (1994)
  • Smoke On The Water - A Tribute (1994)
  • Tony MacAlpine : Premonition (1994)
  • Itä-Saksa : Let's Kompromise (1998)
  • Snake Charmer : Backyard Boogaloo (1998)
  • Benny Jansson : Flume Ride (1999)
  • Blackmore's Night : Under A Violet Moon (1999)
  • Mastermind [USA] : Excelsior! (1999)
  • Roland Grapow : Kaleidoscope (1999)
  • Mastermind [USA] : Angels Of The Apocalypse (2000)
  • Einstein : Einstein Too (2001)
  • La Leyenda Continua : Tributo A Rata Blanca (2001)
  • Silver Mountain : Breakin' Chains (2001)
  • Andy West With Rama : Rama 1 (2002)
  • Arjen Anthony Lucassen : Star One: Space Metal (2002)
  • Benny Jansson : Save The World (2002)
  • Aina : Days Of Rising Doom (2003)
  • Barilari (2003)
  • Sonata Arctica : Winterheart's Guild (2003)
  • Mastermind (Japanese) : To The World Beyond (2004)
  • Spastic Ink : Ink Compatible (2004)
  • Kamelot : The Black Halo (2005)
  • Hammerfall : No Sacrifice, No Victory (2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]