Jehuda Cresques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Atlas catalan

Jehuda Cresques (1350-1410 ou 1427 ?), également connu sous les noms de Jafuda Cresques et Jaume Riba, est un cartographe majorquin, de la Couronne d'Aragon.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine juive, on lui prête un rôle de premier plan dans la coordination de l'exploration maritime portugaise grâce à son action au sein de l'école navale de Sagres.

Il est le fils d'un autre cartographe célèbre, Abraham Cresques. Il est né à Majorque, en Espagne, et a appartenu à l'école de Majorque. Avec son père, il était probablement l'auteur de l'Atlas catalan de 1375.

Le travail de Cresques a été très recherché. En 1390, le roi Jean Ier d'Aragon a payé la somme de 60 livres et 8 sous pour une de ses cartes.

Bien que né dans une famille juive, il se convertit au christianisme après la persécution religieuse qui a eu lieu dans le royaume d'Aragon en 1391. Il a ensuite adopté le nom Jaume Riba (« Jacobus Ribus » en latin ). Il est resté à Majorque où il aurait été connu sous le surnom de « lo Jueu buscoler » ou « el jueu de les bruixoles ».

Maître Jaime de Maiorca[modifier | modifier le code]

Les premières informations concernant la venue au Portugal d'un cartographe nommé "Jaime" Ribes, originaire de l'île de Majorque, à la demande du prince Henri le Navigateur, en 1419, sont fournies par Duarte Pacheco Pereira dans son Esmeraldo de situ Orbis (vers 1507, p.58 .). Le chroniqueur João de Barros indique dans son Decadas de Asia (1552, I.16 p.133) qu'il a aussi construit des instruments nautiques. Il aurait pu être le maître Jaume de Majorque qui a été le coordinateur, dans la décennie 1420, des premiers voyages de découvertes portugais.

La plupart des chercheurs, se basant sur des recherches menées par l'historien et géographe Gonçal Reparaz i Ruiz (Sèvres , 1901 - Lima , 1984), en 1930[1], pensaient que Jehuda Cresques - Jaume Riba et Jaume de Majorque étaient la même personne. Des recherches plus récentes, toutefois, ont remis en cause cette affirmation, à savoir celles du catalan Jaume Riera i Sans, qui a fait remarquer que le cartographe qui a travaillé pour le prince Henri le Navigateur ne pouvait pas être Jehuda Cresques, puisque le premier était déjà mort en 1410, et que cette année-là le prince n'avait que 16 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gonçal Reparaz fonde son argumentation sur le constat que les cartes de navigation donnés à Pêro da Covilhã et Afonso de Paiva en 1487 étaient basées sur des cartes déjà définies par « Mestre Moyses » et « Jaime Ribera ». Gonçal Reparaz assimile ce dernier avec Jaume Riba ou Jacobus Ribus, le nouveau nom chrétien de Cresques Jehuda. Gonçal Reparaz suggère qu'il est venu au Portugal quelque part entre 1420 et 1427. Il serait alors déjà septuagénaire.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luís de Albuquerque, Maiorca, Jaime de, dans: Joel Serrão (dir.). Dicionário de História de Portugal (v. IV). Porto: Livraria Figueirinhas, s.d., p. 141.
  • Gonçalo de Reparaz Júnior, Mestre Jácome de Malhorca.
  • Jaume Riera i Sans, Jafudà Cresques, jueu de Mallorca, dans Randa n. 5 (1977) p. 51-66.
  • Jaume Riera i Sans, Gabriel LLompart, Jafudà Cresques i Samuel Corcós. Més documents sobre els jueus pintors de cartes de navegar (Mallorca, s. XIV), dans Bolletí de la Societat Arqueològica Lulliana, n. 40 (1984) p. 341-350.
  • Alfredo Pinheiro Marques, Maiorca, Jaime de dans Luís de Albuquerque (dir.). Dicionário de História dos Descobrimentos Portugueses (v. II). Lisboa: Círculo de Leitores, 1994. p. 649‑651.

Liens externes[modifier | modifier le code]