Jeffrey Tate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tate.

Jeffrey Tate CBE,est un chef d'orchestre britannique né le 28 avril 1943 à Salisbury.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été metteur en scène lors de sa scolarité à l'université de Cambridge, il fait des études de médecine au Christ's College (1961-1964) en se spécialisant dans la chirurgie de l'œil. Il abandonne son poste à l'hôpital St Thomas de Londres pour étudier la musique au London Opera Centre. Il devient chef de chant au Royal Opera House (Covent Garden), sous la tutelle de sir Georg Solti. Il est assistant de Herbert von Karajan à la Philharmonie de Berlin puis de Pierre Boulez pour la production du centenaire de la Tétralogie de Richard Wagner, mise en scène par Patrice Chéreau au festival de Bayreuth en 1976, et pour la création mondiale de la version achevée de Lulu à l'Opéra de Paris en 1979.

Ses débuts internationaux en tant que chef d'orchestre ont lieu au Metropolitan Opera de New York en 1979. En 1985, il est nommé chef principal de l'English Chamber Orchestra puis, en septembre 1986, chef d'orchestre principal à Covent Garden. Il est le premier à occuper cette fonction[1]. De septembre 1989 à juin 1998, il est également premier chef invité de l’Orchestre national de France.

Né avec une spina bifida et souffrant également de cyphose, il préside l'Association for Spina Bifida and Hydrocephalus (ASBAH) depuis 1989. Ouvertement homosexuel, il vit actuellement à Londres[2].

Il est commandeur dans l'ordre de l'Empire britannique (CBE).

Carrière[modifier | modifier le code]

Postes[modifier | modifier le code]

Productions[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Benjamin Wolff et Peter Schlögl, Jeffrey Tate : Une force unique, documentaire diffusé sur Arte le lundi 5 octobre 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Royal Opera Appoints Tate as Top Conductor », New York Times du 6 décembre 1984.
  2. « Je ne me sens chez moi, nulle part. En tant que handicapé et homosexuel, je me sens comme un tzigane. » Cité in Benjamin Wolff et Peter Schlögl, Jeffrey Tate : Une force unique (documentaire).