Jeff Minter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jeff Minter

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jeff Minter en 2007

Alias
Yak
Naissance 22 avril 1962 (52 ans)
Reading (Berkshire), Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession

Jeff Minter, né le 22 avril 1962 à Reading (Berkshire), en Angleterre, est un concepteur britannique de jeux vidéo. Il est le fondateur de Llamasoft et a créé des dizaines de jeux au cours de sa carrière.

Souvent empreintes de psychédélisme, ses déclinaisons de classiques de l'arcade, en particulier du célèbre Tempest, en ont fait une des figures emblématiques du jeu vidéo indépendant[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1982, Jeff Minter fonde Llamasoft et développe des jeux sur les ordinateurs 8-bit de l'époque.

Le nom de la société est lié à son goût pour les lamas, et pour les ruminants en général comme les moutons ou les dromadaires. Cette passion se retrouve jusque dans ses jeux tel que Hover Bovver, Attack of the Mutant Camels, Revenge of the Mutant Camels, Return of the Mutant Camels, Mama Llama, Metagalactic Llamas Battle at the Edge of Time ou Sheep in Space.

Après avoir un temps travaillé sur un projet de console avorté, la Konix, Jeff Minter travaille pour le compte d'Atari et produit sur Jaguar Tempest 2000 (1994) et Defender 2000 (1995), deux actualisations de classiques de l'arcade.

Dans les années 2000, il développe pour Microsoft le synthétiseur de lumière intégré à la Xbox 360 qui fonctionne lorsqu'on insère un CD audio dans la console, et deux shoot 'em up téléchargeables, Space Giraffe (2007) [1] et Space Invaders Extreme (2009), tous deux disponibles sur le Xbox Live Arcade.

En 2014, Jeff Minter signe TxK sur PlayStation Vita, une nouvelle itération de Tempest[2].

Principaux jeux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jeff Minter », sur grospixels.com
  2. (en)Martin Robinson, « TxK review », sur eurogamer.net,‎ 13 février 2014

Lien externe[modifier | modifier le code]