Jef Nys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jef Nys

Jef Nys, de son vrai nom Jozef Nys (Berchem, 30 janvier 1927 - 20 octobre 2009)[1], est un auteur de bande dessinée pour enfants belge d’expression néerlandaise et le père spirituel des héros Gil et Jo.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l’âge de seize ans, Jef Nys commença à suivre des cours à l’Académie royale des beaux arts d’Anvers. Le jeune Jef apparut être doué d’un talent naturel hors du commun. Sa carrière de caricaturiste et d’auteur de bande dessinée fut définitivement lancée à partir du moment où il remporta un concours organisé par l’hebdomadaire satirique 't Pallieterke. C’est le 30 octobre 1955 qu’il fit pour la première fois connaître son héros, Jommeke (Jojo/ Gil), dans le journal paroissial Kerkelijk Leven, dans une série baptisée Het Wekelijks Avontuur van Jommeke (« L’Aventure hebdomadaire de Jommeke »). Bientôt parurent les trois premiers albums mettant en scène le petit personnage.

La première histoire longue (qui allait constituer le premier album de la série), commença à paraître en novembre 1958 dans les périodiques flamands Het Volk et 't Kapoentje. Durant cette période, Jef Nys dessina également d’autres récits dans un style différent, sérieux et réaliste. À côté de Jommeke, Jef Nys a créé d’autres personnages.

Ainsi publia-t-il en 1954, dans Het Handelsblad, De Lotgevallen van Amedeus en Seppeke, mais cette série fut de courte durée car, dès 1955, il y mit un terme pour se consacrer à Jommeke. Entre 1962 et 1967, il publia néanmoins onze albums de la série pour enfants Met Langteen en Schommelbuik voorwaarts, parallèlement à la série des Jommeke dont la popularité commençait à grandir. Cette série, Met Langteen en Schommelbuik voorwaarts, bénéficia d’une réédition en langue néerlandaise à partir de septembre 2002. La série a été publiée en français dans le mensuel Samedi-Jeunesse.

À la fin des années 1960, Nys fit une petite incursion dans le domaine du cinéma. Il filma lui-même l’un de ses récits, De Schat van de zeerover, dans lequel la plupart des rôles étaient tenus par des membres de sa famille.

Pour les nouveaux albums de Jommeke (Gil et Jo), Jef Nys se fit épauler par Gert van Loock pour le dessin et parfois le scénario, par le dessinateur Hugo de Sterk et le scénariste Jan Ruysbergh.

Le précurseur de Gil et Jo[modifier | modifier le code]

Avant l’apparition de Jommeke (Gil et Jo) en 1954, Jef Nys dessina quelques aventures de De Lotgevallen van Amedeus en Seppeke. Cette série est intéressante du fait qu’elle préfigure Gil et Jo. On peut en effet trouver certaines similitudes entre certains personnages des deux séries :

  • Seppeke devient Jommeke (Jojo/ Gil) ;
  • le perroquet Bacchus devient le perroquet Flip ;
  • Mattias Corpusje devient le professeur Gobelin ;
  • Anatool la fripouille reste Anatole la fripouille ;
  • quant à la reine d’Onderland, elle fait sont entrée en scène sous les traits de la châtelaine Zagoga Kwist.

Il n’y a pas que les personnages, mais aussi les titres des aventures qui seront réadaptés.

  • De Jacht op een voetbal (série Jommeke) fait songer à Jacht op een teddybeer (série Amedeus en Seppeke) ;
  • De Zonnemummie, à De Diamanten mummie ;
  • De Schildpaddenschat, à De Zilveren Schildpad

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Après un peu plus de quarante ans et plus de quarante-cinq millions d’albums vendus, Jommeke (Gil) obtint la consécration en 1997, car cette année-là, le 26 mai, la poste belge sortit un timbre à son effigie et, le 31 juillet, une statue en son honneur fut inaugurée à Middelkerke. À l’occasion de la parution du deux-centième album de la série, en 1988, la Banque nationale de Belgique fit frapper une médaille sur laquelle figure d’un côté Jommeke (Gil) et de l’autre l’image de son père spirituel.

En 2004, Jef Nys reçut des mains de la Vlaamse Onafhankelijke Stripgilde (i.e. la « Guilde flamande indépendante de la bande dessinée ») le Stripvos (le « Renard de la BD »), un prix récompensant des personnes ou des collectivités qui, par leurs activités, sont ou ont été d’une grande importance pour la bande dessinée en Flandres.

En 2005, le jury de l’Adhémar de bronze honora Jef Nys d’un « Adhémar d’or » pour l’ensemble de sa carrière. La même année, Nys fut classé au trois cent quinzième rang dans la liste des « Plus Grands Belges », version flamande — son nom ne figurait pas dans la liste officielle des nominations, limitée à 111 noms.

Entre-temps, Jef Nys a fait connaître son désir que Jommeke (Gil) continue à vivre ses aventures même quand il ne sera plus en mesure de les dessiner. Mais, aussi longtemps que la jeunesse flamande semblera avoir besoin de ce héros, il sera au rendez-vous. Dans le testament de Jef Nys, il est en effet stipulé que des collaborateurs (ou successeurs) pourront toujours continuer à dessiner Jommeke (Gil et Jo), sous réserve stricte, cependant, que n’apparaisse dans ses (leurs) aventures « ni violence, ni armes, ni sexe, ni drogue… ».

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Durant la période allant de 1987 à 2005, dix-huit albums de Jommeke (Gil et Jo) furent redessinés. Ceci fut motivé par différentes raisons : le personnage principal avait changé, la qualité de l’encrage était devenue insuffisante, et par ailleurs apparaissaient dans certains récits des objets que des enfants d’aujourd’hui ne (re)connaissent plus, comme par exemple des antennes de télévision, des bénitiers, et des magnétophones — ceux-ci disparaissent dans les nouvelles versions, ou bien sont actualisés.
  • En 1972, Jef Nys entreprit un voyage à travers l’Amérique du Sud, qui lui fournit l’inspiration pour trois albums : Macu Ancapa (Het Geheim van Macu Ancapa), sa suite Le Trésor des Incas (De Strijd om de Incaschat) — il s'agit de la seule aventure de la série qui se poursuit sur deux albums — et De Verborgen Tempel.
  • Il existe en néerlandais une version pirate de Jommeke (Gil) : Willeke.
  • Depuis 1996, on peut voir sur un mur de Hasselt une fresque inspirée du personnage de Jommeke (Gil).
  • Dans les années 1980, plusieurs albums de Gil et Jo ont été adaptés sous la forme d'une série d'animation réalisée pour la télévision, sous le titre Les Célèbres Aventures de Gil et Jo. La série, produite par Juana Productions fut diffusée sur la chaîne Canal+ en 1984, et éditée en VHS par Video Public Edition.

Bibliographie de Jef Nys en français[modifier | modifier le code]

Note : il existe en néerlandais plus de deux cent quarante aventures de Jommeke — et la publication de la série se poursuit encore aujourd'hui — ; une petite partie seulement a fait l'objet d'une traduction en français. Sont indiqués ici à la suite des titres français le numéro de la série courante originale en néerlandais ainsi que le titre original.

Sous l'intitulé général Jojo[modifier | modifier le code]

  • Une traduction en français des aventures de Jojo a paru aux éditions du Samedi :
    • n° 1 – Le Singe chantant (éd.or. : n° 2 De Zingende Aap)
    • n° 5 – La Maison du ciel (éd.or. : n° 6 Het Hemelhuis)
    • 1992 : n° 166 – La Mandoline à Caroline (éd.or. : n° 166 De Mandoline van Caroline)
  • Même éditeur, collection Samedi-Jeunesse :
    • 1961 : n° 47 – Le Singe chantant (éd.or. : n° 2 De Zingende Aap)
    • 1963 : n° 63 – La Bella Melomane (éd.or. : n° 5 De Muzikale Bella)
    • 1964 : n° 75 – Les Pilules pourpres (éd.or. : n° 4 Purpere Pillen)
    • 1965 : n° 90 – La Momie du soleil (éd.or. : n° 11 De Zonnemummie)
    • 1965 : n° 93 – La Chasse aux sorcières (éd.or. : n° 14 Op heksenjacht)
    • 1965 : n° 98 – Qui cherche trouve (éd.or. : n° 19 Wie zoekt, die vindt)
    • 1966 : n° 104 – La Boisson miracle (éd.or. : n° 22 Het Wonderdrankje)
    • 1967 : n° 112 – Le Fils perdu (éd.or. : n° 24 De Verloren Zoon)
    • 1967 : n° 116 – Au fond du puits (éd.or. : n° 17 Diep in de put)
    • 1967 : n° 119 – En voyage avec Fifi (éd.or. : n° 18 Met Fifi op reis)
    • 1968 : n° 130 – Les 7 Tabatières (éd.or. : n° 25 De Zeven Snuifdozen)
    • ... (?)
  • Éditions publicitaires pour Roda :
    • 1993 : La Bombe à pluie (éd.or. : ?)
    • 1993 : Le Faux Tableau (éd.or. : ?)

Sous l'intitulé général Gil et Jo[modifier | modifier le code]

  • Éditions du Samedi, collection Samedi Jeunesse :
    • 1972 : n° 179 – Mystère aux Indes (éd.or. : n° 43 Filiberke gaat trouwen)
    • 1972 : n° 182 – La Baleine de plastique (éd.or. : n° 50 De Plastieken Walvis)
    • 1973 : n° 185 – Le Secret de la source profonde (éd.or. : n° 17 Diep in de put)
    • 1973 : n° 188 – Bijou voyage (éd.or. : n° 18 Met Fifi op reis)
    • 1975 : n° 208 – Les Boucles d'oreilles chantantes (éd.or. : n° 52 De Zingende Oorbellen)
    • 1975 : n° 210 – Le Fromage à trous (éd.or. : n° 38 Kaas met gaatjes)
    • 1976 : n° 220 – La Baleine de plastique (éd.or. : n° 50 De Plastieken Walvis)
    • 1976 : n° 225 – Le Melon blanc (éd.or. : n° 42 De Witte Bolhoed)
    • 1976 : n° 228 – Agents secrets (éd.or. : n° 27 Geheime Opdracht)
    • 1976 : n° 230 – Les Samsons (éd.or. : n° 28 De Samsons)
    • 1977 : n° 231 – Le Jaguar d'or (éd.or. : n° 16 De Gouden Jaguar)
    • 1977 : n° 232 – Macu Ancapa (éd.or. : n° 57 Het Geheim van Macu Ancapa)
    • 1977 : n° 234 – Mystère aux Indes (éd.or. : n° 43 Filiberke gaat trouwen)
    • 1977 : n° 236 – La Chasse au professeur Gobelin (éd.or. : n° 33 Jacht op Gobelijn)
    • 1977 : n° 237 – Gil au Far-West (éd.or. : n° 30 Jommeke in de Far West)
    • 1977 : n° 238 – Le Roi du savon (éd.or. : n° 45 De Zeepkoning)
    • 1977 : n° 240 – La Girafe d'argent (éd.or. : n° 48 De Zilveren Giraf)
    • 1977 : n° 241 – L’Île de paradis (éd.or. : n° 12 Paradijseiland)
    • 1977 : n° 242 – Madame Pastimenthe (éd.or. : n° 63 Madam Pepermunt)
    • ... (?)
  • Éditions EuroPress :
    • n° 1 – La Chasse au professeur Gobelin (éd.or. : n° 33 Jacht op Gobelijn)
    • n° 2 – Le Melon blanc (éd.or. : n° 42 De Witte Bolhoed)
    • n° 3 – Mystère aux Indes (éd.or. : n° 43 Filiberke gaat trouwen)
    • n° 4 – La Girafe d'argent (éd.or. : n° 48 De Zilveren Giraf)
    • n° 5 – La Baleine de plastique (éd.or. : n° 50 De Plastieken Walvis)
    • n° 6 – Les Boucles d'oreilles chantantes (éd.or. : n° 52 De Zingende Oorbellen)
    • n° 7 – Le Secret de la source profonde (éd.or. : n° 17 Diep in de put)
    • n° 8 – Bijou voyage (éd.or. : n° 18 Met Fifi op reis)
    • n° 9 – Le Fromage à trous (éd.or. : n° 38 Kaas met gaatjes)
    • n° 10 – Le Mystérieux parchemin (éd.or. : n° 41 Twee Halve Lappen)
    • 1977 : n° 11 – Le Roi du savon (éd.or. : n° 45 De Zeepkoning)
    • n° 12 – Le Caneton de cristal(éd.or. : n° 53 Het Kristallen Eendje)
    • n° 13 – Mission en Asnapie (éd.or. : n° 46 De Tocht naar Asnapije)
    • n° 14 – Agents secrets (éd.or. : n° 27 Geheime Opdracht)
    • n° 15 – Les Samsons (éd.or. : n° 28 De Samsons)
    • n° 16 – Le Jaguar d'or (éd.or. : n° 16 De Gouden Jaguar)
    • n° 17 – Le Monde à l'envers (éd.or. : n° 26 Kinderen baas)
    • n° 18 – Macu Ancapa (éd.or. : n° 57 Het Geheim van Macu Ancapa)
    • n° 19 – Le Trésor des Incas (éd.or. : n° 59 De Strijd om de Incaschat)
    • n° 20 – Le Tonneau volant (éd.or. : n° 29 De Vliegende Ton)
    • n° 21 – Gil prisonnier (éd.or. : n° 34 Jommeke in de knel)
    • n° 23 – L'Herbomobile (éd.or. : n° 65 De Grasmobiel)
    • n° 24 – Gil au Far West (éd.or. : n° 30 Jommeke in de Far West)
    • n° 25 – Le Chapeau de Napoléon (éd.or. : n° 61 De Hoed van Napoleon)
    • n° 26 – L'Île de Paradis (éd.or. : n° 12 Paradijseiland)
    • n° 27 – Madame Pastimenthe (éd.or. : n° 63 Madam Pepermunt)
  • Éditions Glénat :
    • ? : n° ? – Le Tonneau volant (éd.or. : n° 29 De Vliegende Ton)
    • ? : n° ? – Gil prisonnier (éd.or. : n° 34 Jommeke in de knel)
    • ? : n° ? – Gil au Far-West (éd.or. : n° 30 Jommeke in de Far West)
    • 1985 : n° 43 – Mystère aux Indes (éd.or. : n° 43 Filiberke gaat trouwen)
    • 1985 : n° 52 – Les Boucles d'oreilles chantantes (éd.or. : n° 52 De Zingende Oorbellen)
    • 1985 : n° ? – Bijou voyage (éd.or. : n° 18 Met Fifi op reis)
    • 1986 : n° ? – Le Melon blanc (éd.or. : n° 42 De Witte Bolhoed)
    • 1986 : n° ? – Les Samsons (éd.or. : n° 28 De Samsons)
    • ? : n° 61 – Le Chapeau de Napoléon (éd.or. : n° 61 De Hoed van Napoleon)
    • ? : n° 63 – Madame Pastimenthe (éd.or. : n° 63 Madam Pepermunt)
  • Edition publicitaire Het Volk :
    • 1997 : Aventure sur exploria (éd.or. : ?)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BELGA, « Le dessinateur de bande dessinée Jef Nys est décédé », lalibre.be,‎ 2009 (consulté le 07/06/2013)