Jef Aérosol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jef Aérosol à Paris en 2010.

Jean-François Perroy, plus connu sous le pseudonyme Jef Aérosol, né à Nantes le 15 janvier 1957, est un artiste pochoiriste français issu de la première vague de « street art » (art urbain) du début des années 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jef Aérosol réside à Lille (Nord) depuis 1984. Il y fut enseignant mais se consacre désormais entièrement à sa carrière artistique.

Il peint son premier pochoir à Tours en 1982. Il reste l'un des pionniers et chefs de file de cet art éphémère[1]. Jef crée souvent des portraits de personnalités comme Elvis Presley, Gandhi, Lennon, Hendrix, Basquiat, Amália Rodrigues, Dylan, Robert Musil, Serge Gainsbourgetc.

Pochoir de Jef Aérosol à Paris.

Mais une grande partie de son travail est consacrée aux anonymes de la rue : musiciens, passants, mendiants, enfants…

Jef Aérosol a peint sur les murs de nombreuses villes  : Paris, Lille, Lyon, Nantes, île de Ré, Orléans, Tours, Marseille[2], Londres, Lisbonne, Venise, Rome, Amsterdam, Chicago, New York, Bruxelles, Zurich, Pékin, Tokyo, Palerme, Dublin, Belfast, Athènes, Istanbul, Barcelone, Los Angelesetc. Il a même collé son désormais légendaire « Sitting kid » sur la Grande Muraille de Chine[3].

Ses travaux sont visibles dans de nombreuses expositions, festivals, art-fairs, ventes publiques et évènements internationaux, et il est représenté par plusieurs galeries en France et à l'Etranger.

Il a réalisé une fresque sur la façade du musée Robert Musil à Klagenfurt (Autriche), en novembre 2010[4]. Sa présence muséale a également été appréciée au Musée des Avelines (Saint-Cloud) où une grande exposition personnelle lui a été consacrée en 2011 et au Palais des Beaux Arts de Lille où un polyptyque de ses œuvres a été présenté lors de l'exposition "Babel" (2012) Il a également été invité par l'ambassade de France à Tokyo, pour participer à la prestigieuse manifestation "No man's land exposition" (novembre 2009 - février 2010), en compagnie de nombreux artistes japonais et français, dont Monsieur Chat, Speedy Graphito, Christian Boltanski, Claude Lévêque et Georges Rousse.

En 2012, Jef Aérosol célèbre ses 30 ans de pochoir ! À cette occasion, la galerie Magda Danysz (Paris - Shangaï) a organisé hors les murs une grande exposition rétrospective à Orléans, dans un lieux prestigieux  : la Collégiale Saint Pierre Le Puellier (juin-juillet 2012) et un beau livre "Parcours Fléché" est sorti en mars 2013 à l'occasion de cet anniversaire (éditions Alternatives)

En 2011, Jef a réalisé à Beaubourg (Paris) son plus grand pochoir à ce jour (350 m2), intitulé "Chuuuttt !!!" et situé au cœur de la capitale, place Stravinski, face à la fameuse fontaine Tinguely - Nikki de St Phalle et tout près du Centre Georges Pompidou. Parmi les autres fresques de grand format réalisées par Jef, il y a : "Miossec" (Brest), "Hendrix" (La Louvière, Belgique), "Ray Charles & Otis Redding" (La Rochelle), "Electric City : Basquiat, Warhol, Haring" (Le Havre), "MIN" (Lomme - Lille), This world is your world (CHU de Bordeaux), etc.

Son pseudonyme, sa signature[modifier | modifier le code]

Jef signe d'abord simplement « Jef » (à Tours en 82), puis il y adjoint un peu par hasard le mot "Aérosol"[5]. Aujourd'hui, les travaux de Jef Aérosol sont indissociables de sa fameuse flèche rouge, présente sur toutes ses peintures, à la manière d'une seconde signature. Apparue au milieu des années 1980 (elle n'apparaît pas sur ses premiers travaux), elle est devenue de plus en plus récurrente dans le travail de Jef jusqu'à devenir sa marque de fabrique. Le sens de cette flèche demeure mystérieux, même si de nombreuses explications et interprétations en ont été données par les uns et les autres[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Également musicien, il a joué, tourné et enregistré avec divers groupes (Windcatchers, Open Road, Distant Shores[12]…)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]