Jeep Cherokee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeep Cherokee XJ
Jeep Cherokee
Jeep Cherokee XJ

Marque Drapeau : États-Unis Jeep
Années de production 1984-2000
Classe SUV
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 4 cyl. en ligne de 2,5 L,
6 cyl. en ligne de 2,8 L
Turbo-Diesel : 4 cyl. en ligne de 2,1 L et 2,5 L
Transmission BV5 (Turbo-Diesel)
et BVA (Essence)
Poids et performances
Poids à vide 1 425 - 1 435 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 et 5-portes
Dimensions
Longueur 4 200 mm
Largeur 1 760 mm
Hauteur 1 630 mm

Le Jeep Cherokee est un véhicule tout-terrain SUV dit « compact » développé et produit par Jeep alors qu'il faisait partie du groupe American Motors Corporation. C'est un véhicule de dimensions moyennes avec de bonnes capacités de franchissement et de traction. Depuis sa version XJ de 1984, c'est aussi le premier 4×4 construit sur une caisse monocoque et non plus sur un châssis traditionnel.

D'après Automobile Magazine, la Jeep Cherokee est l'une des vingt meilleures voitures de tous les temps et « peut-être le meilleur dessin de SUV » qui a inspiré nombre d'autres modèles[1]. Grâce à sa robustesse et sa fiabilité, le Cherokee XJ a également été élu en 2011 l'une des « 10 voitures qui refusent de mourir » par le magazine américain Kiplinger, qui le note comme « le premier petit crossover SUV aux États-Unis » avec « une solidité de Jeep (et un 6-cylindres en ligne) inclus »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La conception de la version SUV compacte Cherokee XJ remonte à 1978 quand une équipe d'ingénieurs d'American Motors Corporation (AMC) et de Renault déposent plusieurs esquisses. Les premiers dessins du Cherokee XJ ont une influence européenne bien que la plupart des éléments de style soient l'œuvre des ingénieurs américains d'AMC sous la direction de Richard A. Teague, responsable du design.

Apprenant que General Motors travaille sur une nouvelle Blazer à deux portes sur la base du pick-up S-10, AMC décide de développer un tout nouveau modèle à quatre portes en plus de la version deux-portes. Le vice-président d'ingénieurerie d'American Motors, Roy Lunn, conçoit la suspension Quadra-Link, qui limite le risque de renversement. L'ingénieur américain d'origine française, François Castaing, venant de Renault, développe une transmission en utilisant un moteur beaucoup plus petit que ceux normalement utilisés sur les véhicules 4x4 et réduit le poids du nouveau modèle.

Le Cherokee XJ, présenté en 1984, est le premier modèle Jeep construit avec une caisse monocoque. Cette conception rend l'ensemble à la fois rigide et solide mais aussi très léger, ce qui permet d'excellentes performances, même avec le nouveau « petit » moteur quatre-cylindres de 2,5 litres d'AMC. Deux versions, deux et quatre portes, du Cherokee XJ seront proposées tout au long de sa commercialisation, chaque modèle ayant exactement les mêmes dimensions, voies et empattement. Le XJ est construit dans l'usine américaine de Toledo, dans l'Ohio, puis sera aussi construit par Beijing Automotive en Chine, en Argentine, à Valencia au Venezuela, et au Caire en Égypte par Arab American Vehicles.

Alors que le modèle Cherokee XJ vient à peine de voir le jour, AMC lance l'étude et le développement de son successeur. Pour rivaliser avec ses concurrents beaucoup plus importants, le plus petit constructeur automobile américain applique la théorie de la gestion du cycle de vie (PLM) pour accélérer le processus de développement des produits. Dès 1985, le développement et l'ingénierie est basé sur la conception assistée par ordinateur, très nouveau à l'époque, et tous les plans et documents sont enregistrés dans une base de données centrale. Le système PLM, très innovant et pionnier en la matière, est si efficace que Chrysler, après avoir racheté AMC en 1987, l'adopte dans l'ensemble sa propre structure.

Une variante du Cherokee XJ, baptisée « Jeep Wagoneer XJ » sera commercialisée de 1984 à 1990. Les Wagoneer se distinguent des modèles Cherokee par des petites différences esthétiques, un modèle « Limited » plus luxueux, et par une motorisation plus puissante (V6 de 2,8 L puis 6-cylindres en ligne de 4 L). Jeep a aussi utilisé la base mécanique du XJ pour la Jeep Comanche, un pick-up produit de 1985 à 1992.

La Cherokee XJ est la première Jeep à être vendue en Europe où le modèle est lancé à partir de 1992.

Historique des modèles[modifier | modifier le code]

1974-1983
Une Jeep Cherokee SJ
1984-2000 (modèle original de la série)
  • Présenté en septembre 1983, le Jeep Cherokee XJ est motorisé par un moteur à quatre cylindres de 2,5 litres ou un six-cylindres de 2,8 litres. En 1985 et jusqu'à fin 1992, Renault distribue en France et en Belgique le Cherokee II en version trois-portes puis en trois et cinq-portes. Le moteur Diesel provient de la Renault 18, un 2,1 L Turbo-Diesel développant 88 ch.
  • En 1994, le Diesel Renault est remplacé par un 2,5 L TD développant 115 ch provenant du motoriste italien VM Motori.
Une Jeep Cherokee XJ
2001-2007
  • Le Cherokee KJ est restylé en 2004. Rebaptisé « Jeep Liberty » en Amérique du Nord, il est motorisé par un quatre-cylindres Turbo-Diesel de 2,5 L ou 2,8 L, un quatre-cylindres essence de 2,4 L ou un V6 essence de 3,7 L.
Une Jeep Cherokee KJ
2008-2013
  • Le Cherokee KK partage sa structure avec le Dodge Nitro. Également « Jeep Liberty » en Amérique du Nord, il est motorisé par un quatre-cylindres Turbo-Diesel de 2,8 L ou un V6 essence de 3,7 L.
Une Jeep Cherokee KK Liberty
2014
  • Lancement du nouveau modèle Cherokee KL par Fiat Chrysler Automobiles. Le KL est motorisé par un quatre-cylindres Turbo-Diesel de 2 L (pour l'Europe seulement), ou par un quatre-cylindres essence de 2,4 L ou un V6 essence de 3,2 L. Il est doté d'une boîte de vitesses manuelle à six rapports ou d'une boîte automatique à neuf rapports (boîte ZF 9HP de ZF Friedrichshafen).
Une Jeep Cherokee KL

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Twenty Greatest Cars : Jeep Cherokee - Robert Cumberford, Automobile Magazine, 15 mars 2006
  2. (en) 10 Cars that Refuse to Die - Kiplinger, octobre 2011, p. 11
  3. (en) 1967-1977 Jeep Wagoneer - HowStuffWorks

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :