Jeep CJ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeep CJ
Jeep CJ

Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland - Jeep
Années de production 1944-1986
Classe Tout-terrain 4x4
Chronologie des modèles
Jeep Wrangler Suivant

La Jeep CJ (« CJ » pour « Civilian Jeep ») est un véhicule tout-terrain fabriqué par le constructeur automobile américain Willys-Overland à partir de 1944. C'est la version civile du fameux véhicule militaire utilisé durant la Seconde Guerre mondiale : la Willys MB. La marque a ensuite été rebaptisée Jeep.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une Jeep CJ7 de 1980

La première Willys CJ, la version CJ-2, est lancée en 1944 sur la base de la version militaire Willys MB. Elle connaitra une très lente évolution de ses caractéristiques, restant en fabrication dans ses différentes versions durant une longue période. On a connu les versions : Renegade, Laredo et Golden Eagle. Les motorisations proposées auront été nombreuses parmi des moteurs fonctionnant à l'essence ou au gasoil avec un moteur Isuzu. Jeep a équipé les dernières versions de ceintures de sécurité aux places avant et arrière pour assurer leur homologation.

Les dernières séries du modèles CJ, les CJ-7 et CJ-8 resteront au catalogue du constructeur jusqu'en 1987, date à laquelle elle seront remplacées par la plus moderne Jeep Wrangler.

Parmi les versions les plus recherchées par les collectionneurs figure la CJ-7, fabriquée de 1976 à 1986 en cinq versions :

  • Renegade, de 1976 à 1986, avec les motorisations 4-cylindres 2,4 L Diesel, I6 de 3,8 L et 4,2 L, et V8 AMC de 5 L
  • Golden Eagle, 1976-1979, V8 AMC de 5 L
  • Golden Hawk, 1980, V8 AMC de 5 L
  • Laredo, 1982-1986, I4 de 2,4 L Diesel et I6 de 4,2 L,
  • Jamboree Edition, série limitée produite à 2 500 exemplaires pour le trentième anniversaire avec les motorisations I4 de 2,5 L et I6 de 4,2 L,

Entre 1976 et 1980, la CJ-7 utilise un réducteur DANA 20, un pont avant DANA 30 et AMC 20 à l'arrière. En 1980, la Laredo est équipée d'un AMC 20 à l'arrière, puis d'un pont DANA 44 à partir de mi-1986. Après 1980, Jeep montera sur ses CJ-7 un réducteur DANA 300 revu et amélioré par rapport au précédent modèle. Ce réducteur est toujours disponible car toujours très demandé. Les rapports de la boîte de vitesses sont différents en fonction de chaque type de moteur employé : le 4-cylindres 2,4 L Diesel Isuzu a un rapport de pont de 4.10 (monté sur les versions Renegade et Laredo), les motorisations 3,8 L et 4,2 L I6 (six-cylindres en ligne) disposent d'un rapport de 3,73 tandis que la version V8 AMC de 5 L a un rapport de 3,55.

De nos jours, la Jeep CJ est toujours fabriquée dans certains pays sous licence.

Les différents modèles fabriqués[modifier | modifier le code]

Willys CJ-1[modifier | modifier le code]

Willys CJ-1
Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland
Années de production 1944
Classe Tout-terrain 4x4

En 1944, les Alliés sont convaincus que la guerre sera gagnée. Cela permet d'envisager la conception de la Willys Jeep pour le marché civil d'après-guerre. La documentation est difficile à trouver, mais il semble que la Willys-Overland CJ-1, la « Jeep civile-1 » était en cours de préparation dès mai 1944. La CJ-1 est apparemment une Willys MB modifiée avec l'ajout d'un hayon et d'une toile unie de style civil. Aucune des CJ-1 construites n'a survécu, et on ne sait pas combien d'exemplaires ont été produits[1].

Willys CJ-2[modifier | modifier le code]

Willys CJ-2
Jeep CJ

Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland
Années de production 1944-1945
Production 45 exemplaires
Classe Tout-terrain 4x4

Bien que baptisée « CJ », la Willys-Overland CJ-2 n'est pas commercialisée. La CJ-2, appelée aussi « AgriJeep », est le prototype de la deuxième génération de Jeep civiles. Elle est utilisée uniquement pour les essais.

Comme la CJ-1, elle est calquée sur la version militaire Willys MB, utilisant le même moteur Willys Go Devil L134, un 4-cylindres en ligne de 2,2 L, mais dépouillé de toutes les fonctionnalités militaires, en particulier de ses phares de black-out. Elle dispose de prises de force, d'un régulateur du moteur, d'un levier de boîte de vitesses manuelle T90, d'un rapport de pont de 2.43:1, d'une boîte de transfert lente et d'un espace pour les outils côté conducteur.

Les premiers modèles portent des plaques de laiton sur le capot et le pare-brise avec l'inscription « JEEP ». Les modèles postérieurs portent un embossage « JEEP » comme le marquage « WILLYS » qui apparaitra sur la CJ-2A et les modèles suivants. Certaines CJ-2 ont des plaques « AgriJeep » apposées sur le tableau de bord. La roue de secours des premiers modèles est montée à l'extérieur du côté passager, en avant par rapport à la roue arrière, puis un peu en arrière.

Il semble que des CJ -2 aient été confiées à des « stations agricoles » à des fins d'évaluation.

Sur les 45 exemplaires CJ-2 construits, seuls les numéros de série CJ2-06, CJ2-09, CJ2-11, CJ2-12, CJ2-14, CJ2-26, CJ2-32, CJ2-37 et CJ2-39 ont survécu. Une seule a été restaurée : la CJ2-09[1].

Willys CJ-2A[modifier | modifier le code]

Willys CJ-2A
Jeep CJ

Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland
Années de production 1945-1949
Production 214 202 exemplaires
Classe Tout-terrain 4x4
Moteur et transmission
Moteur(s) 4-cylindres de 2,2 L (L 134)

L'expérience acquise avec le prototype CJ-2 conduit au développement de la première Jeep civile de grande série, la Willys-Overland CJ-2A, produite durant les années 1945-1949. La CJ-2A ressemble beaucoup à une Willys MB démilitarisée avec son hayon et une roue de secours montée sur le côté. La différence visuelle la plus importante réside dans la partie avant : les phares de la MB sont petits et encastrés en retrait de la calandre qui présente neuf ouvertures verticales alors que sur la CJ-2A, les phares sont plus gros et montés à fleur d'une calandre à sept ouvertures, laquelle restera le standard Jeep.

La boîte de vitesses T-84 de la MB est remplacée sur la CJ-2A par une boîte T-90 à trois vitesses plus robuste et la CJ-2A reste équipée du moteur L-134 Go-Devil. Au début, de nombreuses CJ-2A sont produites en utilisant des pièces restant des stocks militaires comme des blocs moteurs et, dans quelques cas, des châssis modifiés. L'utilisation de ces pièces de surplus est en partie due à des mouvements de grèves survenus chez des sous-traitants, comme chez Autolite. Willys, qui ne produit que peu de pièces en interne, dépend alors grandement de ses fournisseurs extérieurs, et les grèves sont fréquentes après-guerre. Ceci réduira fortement la production des années 1945 et 1946.

Une CJ-2A avec remorque agricole

La CJ-2A est alors principalement orientée pour une utilisation dans l'agriculture, l'élevage et certaines applications industrielles. Une grande variété d'options sont disponibles comme des sièges arrière, un rétroviseur central (la version de base n'offre qu'un seul rétroviseur côté conducteur), un siège passager avant (le modèle de base ne comprend que le siège conducteur), une bâche, une prise de force avant, une prise de force arrière, une poulie de courroie d'entraînement, un cabestan, un système hydraulique de levage arrière, un chasse-neige, une tondeuse, un générateur d'électricité, un contre-poids pour le pare-chocs avant, des ressorts de suspension renforcés, deux essuie-glaces motorisés (en base elle ne dispose que d'un seul essuie-glace manuel côté passager et un essuie-glace électrique côté conducteur), deux feux arrière (en base elle a un seul feu arrière côté conducteur et un catadioptre côté passager), un second radiateur pour les climats chauds, un sabot de protection de l'arbre de transmission, un système de chauffage, des marches latérales et une protection pour le radiateur.

Les CJ-2A sont proposées avec des combinaisons de couleurs vives qui, à certains égards symbolisent les espoirs des Américains de l'après-guerre. Pendant les deux premières années et jusqu'en 1946, la CJ-2A n'est disponibles qu'avec deux combinaisons de couleurs : Pasture Green (« Vert pâturages ») avec des roues Autumn Yellow (« Jaune automne ») ou la carrosserie Harvest Tan (« Beige récolte ») et les roues Sunset Red (« Rouge coucher de soleil »). D'autres combinaisons de couleurs seront ajoutées à la mi-1946. La teinte Olive drab (« Kaki mat ») sera disponible pour les modèles d'exportation.

Au total, 214 202 exemplaires de la CJ-2A seront produits en cinq ans.

Willys CJ-3A[modifier | modifier le code]

Willys CJ-3A
Jeep CJ

Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland - Jeep
Années de production 1948-1953
Production 131 843 exemplaires
Classe Tout-terrain 4x4
Moteur et transmission
Moteur(s) Willys L134 essence de 2,2 L
Transmission Borg-Warner T-90 manuelle 3-vitesses

La Willys-Overland CJ-3A est présentée en 1948 et sera produite jusqu'en 1953 lorsqu'elle sera remplacée par la CJ-3B[2].

Elle est dotée du moteur Willys 4-cylindres L-134 Go-Devil développant 60 ch et d'une une transmission T-90 Dana Corporation, d'un essieu avant Dana 25 et d'un essieu arrière Dana 41 ou 44. Le pare-brise est maintenant d'une seule pièce. La CJ-3A bénéficie d'une suspension renforcée à dix lames pour accueillir les différents équipements agricoles qui ont été construits pour le véhicule[3].

Une autre différence importante est le porte-à-faux arrière plus court, qui passe de 860 à 810 mm. Le siège du conducteur est également repoussé vers l'arrière de quelques centimètres[4]. Une version dépouillée est commercialisée à l'attention des exploitants agricoles à partir de 1951 avec une prise de force en série.

Au total, 131 843 exemplaires de la CJ-3A seront produits jusqu'en 1953. Environ 550 CJ-3A ont été assemblés par le constructeur japonais Mitsubishi sous le label J1/J2 entre fin 1952 et début 1953, exclusivement destinés à la police japonaise et l'agence forestière[5].

Willys CJ-4[modifier | modifier le code]

Willys CJ-4
Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland - Jeep
Années de production 1951
Production 1 exemplaires
Classe Tout terrain 4x4
Moteur et transmission
Moteur(s) Willys F4-134 essence de 2,2 L

Une seule Willys-Overland CJ-4[6] est produite, en 1951, sous la forme d'un prototype concept expérimental. Il inaugure l'utilisation d'un nouveau moteur, le Willys Hurricane F4-134 de 2,2 litres de cylindrée développant une puissance de 76 ch|/56 kW. L'empattement du prototype est de 205,74 cm (81 pouces).

La carrosserie représente la première étape d'une conception nouvelle intermédiaire entre celle de la CJ-3B et le tout nouveau style de carrosserie courbe qui sera inauguré avec la CJ-5.

Le projet sera rejeté et le véhicule finalement vendu à un employé de l'usine.

Willys CJ-3B[modifier | modifier le code]

Willys CJ-3B - M606
Jeep CJ

Marque Drapeau : États-Unis Willys-Overland - Jeep
Années de production 1953-1968
Production CJ-3B civile : 155 494
M606 militaire : 49 669 exemplaires
Classe Tout-terrain 4x4
Moteur et transmission
Moteur(s) Willys F4-134 essence de 2,2 L

La Jeep Willys CJ-3B remplace la CJ-3A en 1953. Cette même année, la société Willys-Overland est vendue au groupe américain Kaiser Motors, laquelle retire « Overland » du nom de sa nouvelle filiale.

La CJ-3B reçoit une calandre plus haute, comme le capot, pour abriter le nouveau moteur Willys Hurricane. Une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports est proposée en option en 1963. Le rayon de braquage est réduit à 5,35 mètres (17 pieds et 6 pouces)[7]. La CJ-3B sera produite jusqu'en 1968 en 205 163 exemplaires dont 155 494 modèles civils et 49 669 militaires[8].

Le constructeur américain a concédé un certain nombre de licences pour une production par certains constructeurs étrangers comme : Mitsubishi au Japon et Mahindra & Mahindra en Inde. La version Mitsubishi sera produite de 1953 à 1998, alors que Mahindra poursuivra la production de la Willys CJ-3B jusqu'au 1er octobre 2010. La CJ-3B sera également produite par Türk Willys Overland[9], première usine automobile ouverte en Turquie en 1954.

Le modèle M606 est la version militaire de la Jeep Willys CJ-3B.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Cinéma[modifier | modifier le code]

Au cinéma, la Jeep CJ apparaît dans de très nombreux films[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jeep CJ2A Story - The CJ2A Page
  2. (en) The CJ-3A Universal Jeep - Reed Cary, The CJ3B Page
  3. (en) From Broadway to Halfmoon Valley Road - The CJ3B Page
  4. (en) The CJ-3A - The CJ3B Page
  5. (ja) Kazuo Ozeki, 日本のトラック・バス 1918~1972, Tokyo, Miki Press,‎ 2007 (ISBN 978-4-89522-494-9), p. 131
  6. (en) The Missing Link : Discovering the Lost CJ-4 - The CJ3B Page
  7. (en) 1962 Jeep CJ-3B Brochure -
  8. (en) A Brief History of the CJ-3B - The CJ3B Page
  9. (en) Türk Willys Overland - Cardatabase.net
  10. (en) Jeep CJ in movies and TV series - Internet Movie Cars Database (IMCDb), 29 pages

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :