Jeanne de Belleville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeanne de Belleville
Surnom La Tigresse bretonne ou La Lionne de Clisson ou La Lionne sanglante
Naissance ~ 1300
Décès 1359 (à ~ 60 ans)
Origine Count of Poitiers Arms.svg Poitou
Allégeance Armoiries Jean de Montfort.svg Maison de Montfort
Arme Corsaire
Conflits Guerre de Cent Ans
Guerre de Succession de Bretagne
Famille Épouse de Geoffroy de Châteaubriant, puis d'Olivier IV de Clisson, et enfin de Walter Bentley.
Mère d'Olivier V de Clisson

Jeanne de Belleville, dite « la Tigresse bretonne », malgré ses origines poitevines, née vers 1300 dans le Poitou, est devenue corsaire au XIVe siècle par vengeance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Maurice IV de Montaigu, seigneur de Belleville et Palluau (1263-1304) et de Létice de Parthenay (1276 - ?). Elle est d'abord l'épouse de Geoffroy (1293-1326), seigneur de Châteaubriant, puis celle d'Olivier IV de Clisson.

Ce dernier est condamné en 1343 à la décapitation pour félonie par le roi de France, Philippe VI. S'étant rendu à Paris pour participer à des tournois, il est traduit en justice pour son soutien à Jean de Montfort contre Charles de Blois, neveu de Philippe VI et prétendant au trône ducal (voir Guerre de Succession de Bretagne).

L'épouse ne pouvait pardonner au roi sa cruauté, et à Charles de Blois d'avoir trempé dans ce qu'elle regardait comme un assassinat. La tête d'Olivier avait été envoyée à Nantes et plantée sur une pique aux créneaux du château du Bouffay. Jeanne s'en vint, broyée par la douleur, contempler ce spectacle et jura de se venger. Un grand nombre de seigneurs de Bretagne épousèrent sa cause ; et avec eux elle fit une guerre sans merci au roi et à Charles de Blois. Considérant que le roi a agi par traîtrise, elle décide, pour se venger, d'acheter un bateau avec ses biens pour faire la guerre de course contre les navires de commerce français. Après quelques combats où elle infligea des pertes sérieuses, elle perd son navire dans un naufrage.

Pour pouvoir continuer la lutte, elle fit un second mariage, elle en fit même un troisième, elle en aurait fait un quatrième si cela avait été utile à ses desseins. Réfugiée en Angleterre avec ses deux enfants, elle épouse Walter Bentley, lieutenant du roi Édouard III d'Angleterre en Bretagne et capitaine des troupes anglaises qui combattent pour Jean de Montfort contre Charles de Blois.

Enfin lasse, épuisée par cette vie si mouvementée, elle se retira à Hennebont, près de la comtesse et du jeune comte de Montfort. La ville et le château de Blain lui étaient fermés, car le château avait été saisi avec tous ses biens et donné à Louis de Poitiers, ainsi qu'une maison au faubourg de Nantes.

L'un de ses cinq fils, le futur Olivier V de Clisson, bien qu'élevé à la cour d'Angleterre, servira Charles V et Charles VI et deviendra connétable de France.

Elle meurt en 1359, probablement en Angleterre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]