Jeanne d'Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Jeanne d'Orléans aux musées de la Cour d'or à Metz.

Jeanne d'Orléans (née avant 1498 - morte en 1538), est la fille naturelle du prince Charles d'Orléans, dit Charles d'Angoulême, et de son amie Antoinette de Polignac, ultérieurement dame de Combronde. Elle est parfois aussi appelée Jeanne de Valois, Jeanne de Valois-Angoulême, ou Jeanne d'Angoulême.

Pourtant elle fut légitiméee par Louis XII en 1501 sous le nom de Jeanne d'Orléans.

Elle a une sœur entière, Madeleine d'Orléans, abbesse de l'abbaye de Saint-Ausone d'Angoulême (1476-1543). Madeleine d'Orléans est citée aussi comme abbesse de Jouarre. Elles sont les demi-sœurs de François Ier, roi de France, et de Marguerite de Valois, duchesse d'Alençon, reine de Navarre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne d'Orléans recevra du roi son frère le comté de Bar-sur-Seine après son retour au domaine royal français en 1523. Sa naissance lui ôtant les droits de princesse de France, sa condition juridique et sociale à la cour de France est toutefois confortable, les enfants naturels ayant, selon le droit canon, presque les mêmes droits d'héritage que les enfants légitimes (à la différence des bâtards), ce qui fut d'ailleurs renforcé par sa légitimation.

Devenue Comtesse de Bar, elle épousa en premières noces en 1501 Jean Aubin, sire de Malicorne, sans postérité ; puis en secondes noces Jean IV de Longwy, baron de Pagny et sieur de Givry (en Bourgogne), dont elle eut trois filles :

  1. Françoise de Longwy, comtesse de Charny et de Buzançais, dame de Pagny et de Mirebeau, épousa en 1526 Philippe Chabot, Amiral de Brion, seigneur de Brion, puis sire de Jarnac, puis à Jacques de Pérusse, seigneur des Cars (d'où Anne de Pérusse des Cars).
  2. Jacqueline de Longwy (†1561), comtesse de Bar, qui épousera en 1531 Louis III le Bon, duc de Montpensier.
  3. Claude-Louise de Longwy abbesse de Jouarre.