Jeanne Galzy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jeanne Galzy (Montpellier, 30 septembre 1883 - Montpellier, 7 mai 1977) était une romancière et biographe française, membre du jury du Prix Femina.

Biographie[modifier | modifier le code]

De son vrai nom Louise Jeanne Baraduc, elle était la fille d'un négociant et d'une poétesse non éditée. Elle grandit dans un milieu protestant et fit des études supérieures, fait rarissime pour une jeune fille à l'époque. Elle fut notamment Sévrienne et sortit de l'École Normale Supérieure titulaire d'une agrégation de lettres classiques.

Durant ses premières années d'enseignement, elle souffrit d'une maladie des os qui la conduisit en convalescence à Berck. Elle se servit de cette expérience pour écrire Les Allongés, qui reçut le Prix Femina en 1923. Ayant repris l'enseignement, elle fut victime d'une rechute, et se voua finalement à l'écriture.

Avec L'Initiatrice aux mains vides, elle livra un roman d'amour lesbien entre un professeur et une élève. Jeunes filles en serre chaude (en) (1934) se voulait le portrait des élèves de l'École normale supérieure de Sèvres avant 1914.

Jeanne Galzy devint membre du jury du Prix Femina en 1964, et le resta jusqu'en 1977. En 1969, elle commença une tétralogie située dans le milieu protestant au début du XXe siècle, La Surprise de vivre. On y retrouve sur plusieurs générations le désir lesbien en butte à la morale bourgeoise, spécialement dans la société protestante du Midi.

Jeanne Galzy a donné son nom à un bâtiment de l'Université Montpellier III et à un Club de loisirs pour le troisième âge de la même ville.

Elle est inhumée au cimetière protestant de Montpellier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Allongés, F. Rieder et cie, 1923 ; rééd. Gallimard, 1975.
  • La Femme chez les garçons, F. Rieder et cie, 1924.
  • La Grand rue, Rieder et cie, 1925.
  • Le Retour dans la vie, F. Rieder et cie, 1926.
  • Sainte Thérèse d'Avila, 1927.
  • Les Démons de la solitude, 1931.
  • L'Initiatrice aux mains vides, Ed. Rieder, 1929.
  • Le retour dans la vie, 1929.
  • Jeunes filles en serre chaude (en), Gallimard, 1934.
  • Le Village rêve, NRF, 1935.
  • Catherine de Médicis, NRF "Leurs figures", 1936.
  • Les Démons de la solitude, Rieder, 1936.
  • Margot, reine sans royaume, NRF "Leurs Figures", 1939.
  • Les Oiseaux des îles, NRF, 1941.
  • Pays perdu, NRF, 1943.
  • Diane de Ganges, 1943.
  • La cage de fer, NRF, 1946.
  • George Sand, Julliard, 1950.
  • La Femme étrangère, 1950.
  • La Jeunesse déchirée, 1952.
  • Celle qui vint d'ailleurs, 1958.
  • La Fille, 1961
  • La Surprise de vivre
    • La Surprise de vivre, Gallimard NRF, 1969 ; Double Interligne, 1997.
    • Les Sources vives : la surprise de vivre II, NRF, 1971.
    • La Cavalière : la surpride de vivre III, NRF, 1974 ; Double Interligne, 2000.
    • Le Rossignol aveugle : la surprise de vivre IV, NRF, 1976.
      • "Jeanne Galzy, romancière ou la surprise de vivre - biographie de Raymond Huard -Éditions Inclinaison - 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Un beau portrait de Jeanne Galzy dans le livre d'Hubert Delobette au Papillon rouge Éditeur; novembre 2010; ISBN 978-2-917875-13-1

Liens externes[modifier | modifier le code]