Jean de Vienne (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le navigateur éponyme, voir Jean de Vienne.
Jean de Vienne
Image illustrative de l'article Jean de Vienne (frégate)
Jean de Vienne

Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Lancement 8 novembre 1981
Statut en service
Caractéristiques techniques
Type Frégate anti-sous-marine type F70
Longueur 139 mètres
Maître-bau 15 mètres
Tirant d'eau 5,50 mètres
Tirant d'air 41,60 mètres
Vitesse 30 nœuds avec les turbines à gaz (TAG) et 18 nœuds avec les diesels
Autres caractéristiques
Équipage 22 officiers (dont 4 pilotes), 145 officiers mariniers, 77 quartiers-maîtres et matelots
Port d'attache Toulon

Le Jean de Vienne est une frégate de lutte anti-sous-marine de F70 de la Marine nationale de type Georges Leygues.

Historique[modifier | modifier le code]

Son numéro de coque est D 643. Elle est parrainée par la ville de Besançon. Elle participe à l'opération Artimon de contrôle des navires suspectés de ravitailler l'Irak pendant la guerre du Golfe. Son fanion est décoré de la croix de la valeur militaire avec palme depuis le 22 mai 2012.

D'autres navires portant le nom de Jean de Vienne ont été en service en France dont le croiseur Jean de Vienne de la classe La Galissonnière entré en service le 7 avril 1937.

Au 13 novembre 2013, le navire était en préparation opérationnelle à Toulon[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Prise de vue aérienne de la frégate Jean de Vienne D643

Les autres frégates anti-sous-marine de classe Georges Leygues (F70) :


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Cols bleus, le magazine de la Marine Nationale N°3023 du 23 novembre 2013 pages 4 et 5