Jean de Venette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Venette (homonymie).

Jean de Venette (né à Venette vers 1307 et mort après 1368) est un chroniqueur français du XIVe siècle[1].

D'origine paysanne, il devient prieur en 1339, au couvent de l’Ordre du Carmel qui se trouve sur la place Maubert à Paris et devient supérieur de cet ordre pour la France de 1341 à 1366.

Ses Chroniques latines, couvrant les années 1340 à 1368, sont publiées par Achery (Spicilegium, vol. iii), comme suite des chroniques de Guillaume de Nangis. Homme du peuple, il a de la sympathie pour les paysans et est assez hostile aux nobles et aux Anglais ; pour cette raison, il est particulièrement opposé, dans ses chroniques, aux prétentions d'Edouard III au trône de France.

Par ailleurs, il a été un témoin important de la peste qui s'est abattue en 1348 en France. Il décrit de manière précise les aspects de la maladie dans ses chroniques.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.cosmovisions.com/Venette.htm Biographie de Jean de Venette

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]