Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg

Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg, dit « le Jeune », (en allemand Johann von Schleswig-Holstein-Sonderburg der Junger), né le 25 mars 1545 à Haderleben, mort le 9 octobre 1622 à Glücksbourg, fut duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg de 1559 à 1622. Il a bâti le célèbre château de Glucksbourg.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Christian III de Danemark et de Dorothée de Saxe-Lauenbourg.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

En 1568, Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg épousa Élisabeth de Brunswick-Grubenhagen (†1586), (fille du duc Ernest V de Brunswick-Grubenhagen).

Quatorze enfants sont nés de cette union :

  1. Dorothée de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1569-1593), en 1589, elle épousa le duc Frédéric IV de Liegnitz (†1596)
  2. Christian de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1570-1633), duc de Schleswig-Holstein-Arroë
  3. Ernest de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1572-tué en 1596)
  4. Alexandre de Schleswig-Holstein-Sonderbourg, duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg
  5. Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1574-tué en 1596)
  6. Marie de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1575-1640), elle fut abbesse d'Itzehoe
  7. Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1576-1624), duc de Schleswig-Holstein-Norbourg
  8. Anne de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1577-1616), en 1601, elle épousa le duc Bogislav XIII de Poméranie-Barth (†1606)
  9. Sophie de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1579-1618), en 1607, elle épousa le duc Philippe II de Poméranie-Barth (†1618)
  10. Élisabeth de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1580-1653), en 1625, elle épousa le duc Bogislav XIV de Poméranie (†1637)
  11. Frédéric de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1581-1658), duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Norbourg, en 1627, il épousa Juliana de Saxe-Lauenbourg (fille duc François II de Saxe-Lauenbourg), (un enfant). Veuf, il épousa en 1632 Éléonore d'Anhalt-Zerbst (†1681), (fille du prince Rodolphe d'Anhalt-Zerbst) (cinq enfants)
  12. Marguerite de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1583-1638), en 1603, elle épousa le comte Jean II de Nassau-Siegen (†1623)
  13. Philippe de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg, il fonda la deuxième branche
  14. Albert de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1585-1613).

Veuf, Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg épousa Agnès d'Anhalt-Zerbst (1616), (fille du prince Joachim d'Anhalt-Zerbst).

Neuf enfants sont nés de cette union :

  1. Éléonore de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1590-1669)
  2. Anne de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1593-1659), en 1618, elle épousa le duc Jules de Wurtemberg-Juliusbourg (†1635)
  3. Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1594-1613)
  4. Joachim Ernest Ier de Schleswig-Holstein-Plön, duc de Schleswig-Holstein-Plön, il fonda la troisième branche
  5. Dorothée de Schleswig-Holsten-Sonderbourg (1597-1597)
  6. Bernard de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1601-1601)
  7. Agnès de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1602-1607)
  8. Éléonore de Schleswig-Holstein-Sonderbourg (1603-1675), en 1625, elle épousa le prince Christian II d'Anhalt-Bernbourg (†1656).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg était le quatrième fils de Christian III de Danemark. Son frère aîné Frédéric II de Danemark lui donna une partie du Schleswig-Sonderbourg (aujourd'hui Sonderbourg danois). Il soutint activement sa belle-sœur lors de la minorité de son neveu Christian IV de Danemark.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg appartient à la première branche de la Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg, cette lignée est issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Cette lignée s'éteignit en 1931 au décès de Albert de Schleswig-Holstein. Jean de Schleswig-Holstein-Sonderbourg est l'ascendant de la reine Marguerite de Danemark.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]