Jean de Laval-Châtillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean de Laval et Jean de Châtillon.
D'or à la croix de gueules cantonnée aux cantons 2, 3 et 4 de douze alérions d'azur ordonnés 2 et 2, le premier canton chargé d'un croix ancrée de gueules (Bauçay).

Jean de Laval-Châtillon, chevalier, seigneur de Châtillon, de Montsûrs, d'Aubigné, Courbeveille, Tinténiac, Bécherel, Romillé, fils de André de Châtillon. Il est mort en 1398.

Famille[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Il suivit le parti de Charles de Blois, duc de Bretagne. Il fut fait prisonnier à la bataille d'Auray en 1364, et paya plus de 40 000 écus de rançon[4]. Il est le fondateur du chapitre des Trois-Maries de Montsûrs.

Il avait été enterré aux Trois-Maries de Montsûrs. Sa tombe fut recouverte d'une plaque de cuivre, autour de laquelle on lisait : Cy gist noble et puissant seigneur sire Jean de Laval, chevalier, sire de Châtillon, de Meslay et de Montsûrs : il décéda le 8e jour de septembre 1398. Lors de la réunion du chapitre de Montsûrs à celui de Collégiale Saint-Tugal de Laval, sa tombe est amenée en haut du chœur de la Collégiale Saint-Tugal de Laval devant un petit autel démoli vers 1740, et la plaque est apportée à Laval et placée sur sa fosse, au niveau du sol. Elle est remplacée par une autre plus petite qu'on fixa dans la muraille[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle est la fille unique de Jean de Tinténiac.
  2. L'art de vérifier les dates.
  3. Abbé Angot, « Saint-Gervais et Saint-Protais de Brée, monographie paroissiale. », 1884 [1]
  4. Somme très importante à l'époque. Histoire de la Maison de Montmorency, p. 128.
  5. Isidore Boullier indique que l'emplacement de cette fosse devait être à peu près sous l'extrémité d'un petit bâtiment existant au XIXe siècle et servant au logement du portier de la bibliothèque municipale de Laval.

Source partielle[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]