Jean de Gourmont (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean de Gourmont (homonymie).

Jean de Gourmont (Le Mesnil-Villeman, 23 janvier 1877 - Paris, 19 février 1928) est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il collabore au Mercure de France à partir de 1903. Il publie plusieurs essais, dont Muses d'aujourd'hui, ouvrage consacré aux femmes poètes.

Il s'est attaché, par ailleurs, à mettre en valeur l'œuvre de son frère Remy de Gourmont[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Essais
  • Jean Moréas, Paris, Sansot, 1905
  • Henri de Régnier et son œuvre, Paris, Mercure de France, 1908
  • Muses d'aujourd'hui. Essai de physiologie poétique, Paris, Mercure de France, 1910
  • L'Art et la morale, Paris, Mercure de France, 1912
  • Bibliographie des Œuvres de Remy de Gourmont (en collaboration avec Robert Delle Donne), Paris, Leclerc, 1922
  • Souvenirs sur Remy, Paris, 1924, Les Enfants d'Édouard
Romans
  • La Toison d'Or, Paris, Mercure de France, 1908
  • L'art d'aimer, Paris, Éditions du siècle, 1925

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dont, à la mort de ce dernier, en 1915, il reprendra le pseudonyme - R. de Bury - pour signer ses articles de la rubrique Journaux du Mercure