Jean d'Avila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Jean.
Saint Jean d'Avila
Image illustrative de l'article Jean d'Avila
Saint Jean d'Avila
Saint et docteur de l'Église
Naissance 6 janvier 1499
Almodóvar del Campo, Espagne
Décès 10 mai 1569  (à 70 ans)
Montilla, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Canonisation 31 mai 1970
par Paul VI
Vénéré par Église catholique romaine
Fête 10 mai
Saint patron du clergé séculier espagnol et de l'Andalousie

Jean d'Avila ou saint Jean d'Avila est un théologien espagnol né le 6 janvier 1499 à Almodóvar del Campo, près de Tolède, et mort le 10 mai 1569 à Montilla. Il est canonisé en 1970 et proclamé docteur de l'Église le 7 octobre 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'une famille noble de Castille, il commença à étudier le droit à Salamanque, mais il passa rapidement à l'université d'Alcala de Henares où il s'est diplômé en théologie et philosophie. Il demeura orphelin quand il était encore étudiant et, ordonné prêtre, il célébra en 1525 sa première messe dans l'église où étaient enterrés ses parents et il distribua sa part d'héritage aux pauvres.

En 1527 il projeta de partir pour le Mexique comme missionnaire, mais son zèle et son habilité d'orateur furent signalés à l'évêque de Séville qui le chargea d'organiser des missions populaires dans toute l'Andalousie pour raviver la foi dans ses terres : sa notoriété d'orateur s'étendit rapidement auprès de toutes les strates sociales de la population jusqu'à devenir légendaire ; il a également été chargé de prononcer le sermon à l'occasion des funérailles de la reine Isabelle de Portugal, femme de Charles Quint du Saint-Empire romain germanique, qui ont eu lieu le 17 mai 1538.

Ami de saint Ignace de Loyola, il favorisa le développement et la diffusion des jésuites en Espagne ; il soutint sainte Thérèse d'Avila dans son œuvre de réforme de l'ordre des carmélites et saint Jean de Dieu pour la fondation de l'ordre hospitalier de saint Jean de Dieu ; c'est une de ses homélies, prononcée pour les funérailles d'Isabelle de Portugal, qui a provoqué la conversion de saint François Borgia qui abandonna la charge de vice-roi de Catalogne pour devenir un membre de la Compagnie de Jésus.

Il a été l'auteur de nombreuses œuvres à caractère de dévotion parmi lesquelles L'Épistolaire spirituelle entre tous les états et Audi, filia, et vide qui eurent un succès extraordinaire dans la seconde moitié du XVIIe siècle et qui furent traduits et diffusés dans toute l'Europe.

Fête[modifier | modifier le code]

Son culte fut approuvé sous le pontificat du pape Clément XIII et il fut proclamé vénérable le 8 février 1759 ; le pape Léon XIII le béatifia le 4 avril 1894 et, le 31 mai 1970, il fut canonisé par le pape Paul VI.

Il est fêté le 10 mai.

Il est par ailleurs l'un des saints patrons des JMJ (journées mondiales de la jeunesse) de Madrid en 2011 et est proclamé docteur de l'Église le 7 octobre 2012[1],[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Croix, « Pourquoi l’Église proclame-t-elle des saints Docteurs de l’Église ? », 7 octobre 2012.
  2. (fr) De Babel à l’unité. Le 7 octobre saint Jean d’Avila et sainte Hildegarde de Bingen seront proclamés docteurs de l’Église, dans L'Osservatore Romano le 29/05/2012, [lire en ligne]
  3. (fr) Messe d'ouverture du synode

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.