Jean d'Arcet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arcet.

Jean d'Arcet

Description de l'image  Jean d'Arcet.jpg.
Naissance
Doazit (France)
Décès
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France française
Champs Chimie

Jean d’Arcet, né le 7 septembre 1724, probablement à Doazit (où résidait sa famille, mais baptisé dans le village voisin d’Audignon), mort le 12 février 1801 à Paris, est un chimiste français.

Il est d’abord précepteur des fils de Montesquieu, dont il sera l’ami jusqu’à sa mort. Il est reçu médecin en 1762, puis, s’étant lié d’amitié avec Guillaume-François Rouelle, il étudie la chimie.

En 1774, il est nommé professeur au Collège de France, puis directeur de la manufacture de Sèvres, inspecteur des monnaies, membre de l’Académie des sciences, où il remplace Pierre Joseph Macquer.

On lui doit l’art de fabriquer la porcelaine, que jusqu’alors on importait, l’extraction de la gélatine des os, une contribution, en tant que contrôleur des travaux de Nicolas Leblanc, à la fabrication de la soude à partir du sel marin, l’invention de l’alliage fusible qui porte son nom, et de nombreuses analyses chimiques.

Il est nommé au Sénat conservateur le 4 nîvose an VIII, représentant avec d’autres (Gaspard Monge…) la composante savante de cette assemblée.

Jean d’Arcet est le père de Jean-Pierre-Joseph d'Arcet.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Sur l’action d’un feu égal sur un grand nombre de terres (1766-1771)
  • Expériences sur plusieurs diamants et pierres précieuses (1772)
  • Discours en forme de dissertation sur l’état actuel des montagnes des Pyrénées... prononcé par M. d’Arcet pour son installation et l’inauguration de la chaire de chimie au Collège de France, le 11 décembre 1775 (1776)
  • Rapport sur l’électricité dans les maladies nerveuses (1783)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.