Jean VII de Mecklembourg-Schwerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean VII de Mecklembourg-Schwerin, (en allemand Johann VII von Mecklenburg-Schwerin), né le 7 mars 1558 à Güstrow, décédé le 22 mars 1592 à Schwerin.

Il fut duc de Mecklembourg-Schwerin de 1585 à 1592.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils de Jean-Albert Ier de Mecklembourg-Schwerin et de Anne de Prusse.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 17 février 1588, Jean VII de Mecklembourg-Schwerin épousa Sophie de Schleswig-Holstein-Gottorp (1569-1634), (fille du duc Adolphe de Holstein-Gottorp).

Trois enfants sont nés de cette union :

  • Anne de Mecklembourg-Schwerin (1591-1648).

Biographie[modifier | modifier le code]

Au décès de son père en 1576, Jean VII de Mecklembourg-Schwerin était alors âgé de dix-huit ans, son oncle Ulrich III Nestor de Mecklembourg-Güstrow régna en son nom pendant les neuf années de sa minorité. Le 12 septembre 1585, Jean VII de Mecklembourg-Schwerin fut déclaré majeur.

Très vite, Jean VII de Mecklembourg-Schwerin eut à faire face à des problèmes pour lesquels il ne fut pas préparé, notamment les problèmes posés par son oncle Christophe de Mecklembourg-Schwerin concernant la fonction d'administrateur de l'évêché de Ratzebourg. Ce litige entre les deux hommes donna lieu à un échange verbal très dur. Suite à cette dispute, Jean VII de Mecklembourg-Schwerin se donna la mort.

À cette époque, les personnes se donnant la mort ne pouvaient être inhumées dans un lieu saint. On inventa une histoire, on invoqua un pacte conclu entre le diable et deux femmes de Schwerin. Le diable, fut déclaré coupable de l'assassinat de Jean VII de Mecklembourg-Schwerin. Les femmes furent soumises à la question, Catherine Ankelmuth mourut dans la chambre de torture, Madeleine Rukitz fut brûlée vive sur un bûcher. Jean VII de Mecklembourg-Schwerin put être inhumé en la cathédrale de Schwerin.

À la mort de Jean VII de Mecklembourg-Schwerin ses fils étaient âgés seulement de deux ans, un Conseil de régence fut désigné pour gouverner le Mecklembourg-Schwerin et le Mecklembourg-Güstrow.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Jean VII de Mecklembourg-Schwerin appartient à la lignée de Mecklembourg-Schwerin, cette lignée appartenant à la première branche de la Maison de Mecklembourg.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]

de.wikipedia.org

web.genealogie.free.fr