Jean Véronis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Véronis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jean Véronis en 2013

Naissance 3 juin 1955
Toulon, Var
Décès 8 septembre 2013 (à 58 ans)
Nationalité Drapeau de France Français
Pays de résidence France
Diplôme
Docteur en informatique,
Habilitation à diriger des recherches
Profession
Professeur des universités et consultant
Formation

Jean Véronis (né le 3 juin 1955[1] à Toulon et mort accidentellement le 8 septembre 2013[2],[3]) est un universitaire et un blogueur français. Il est professeur de linguistique et d'informatique à l'université d'Aix-Marseille[4], et consultant auprès de diverses entreprises de technologies, dont Orange et Pages Jaunes. Il a fondé l'entreprise Jean Véronis Technologies (jvTech), spécialisée dans le traitement automatique des langues et la fouille de textes[5]. Il a été de 2007 à 2012 conseiller scientifique du laboratoire de recherche privé Wikio Labs[6] (devenu eBuzzing Labs fin 2011). En janvier 2013, il crée avec le spécialiste des médias numériques Benoît Raphaël la start-up Trendsboard[7], dont le but est de fournir une solution de veille en temps réel pour les salles de rédaction.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Jean Véronis a enseigné plusieurs années aux États-Unis, notamment au Vassar College[8], a participé à l'élaboration des propositions pour l'encodage sémantique des dictionnaires avec la Text Encoding Initiative et président de l'Association pour le traitement automatique des langues[9] de 2000 à 2008. Il est, à sa mort, membre du Laboratoire d'informatique fondamentale de Marseille (LIF)[10].

Publiés sur son blog, ses travaux ont montré que Google gonflait pour des raisons marketing le nombre de pages renvoyées à chaque requête, ce qui lui a valu des citations dans de grands journaux français et internationaux[11]. Son blog était en 2006 l'un des plus visités de la blogosphère française[12]. Durant l'élection présidentielle française de 2007, ses travaux ont porté sur le langage des candidats. Il a notamment mis en ligne divers outils permettant de suivre la campagne, dont un moteur de recherche sur les discours des différentes candidats[13] et un outil de suivi de la presse nationale[14].

Jean Véronis a participé à de nombreuses émissions de radio et de télévision (par exemple dans J'ai mes sources sur France Inter[15], Travaux Publics sur France Culture[16], l'heure de Pascale Laffite-Certa sur Europe 1[17], Déshabillons-les sur Public Sénat[18], Arrêt sur Images sur France 5[19], Esprits Libres sur France 2[20], Ce soir ou jamais sur France 3[21], etc.).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • TEI : Background and Context (en collaboration avec Nancy Ide, Kluwer Academic Publishers)
  • Parallel Text Processing : Alignment and use of translation corpora (Kluwer Academic Publishers)
  • Le Traitement automatique des corpus oraux (Hermès Science)
  • Combat pour l'Élysée (avec Louis-Jean Calvet, Éditions du Seuil)
  • Les Politiques mis au Net (avec Estelle Véronis et Nicolas Voisin, Éditions Max Milo)
  • François Bayrou : Confidences (avec Estelle Véronis et Nicolas Voisin, Éditions Max Milo)
  • Les Mots de Nicolas Sarkozy (avec Louis-Jean Calvet, Éditions du Seuil) (ISBN 978-2020956314)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]