Jean Tzelepes Comnène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Tzelepes Comnène était le fils d'Isaac Comnène et un prince byzantin qui se convertit à l'islam.

La carrière de Jean et de son père (un frère de l'empereur Jean II Comnène, dit Jean le Beau) commence vers 1130, lorsqu'ils tentèrent de renverser son oncle, l'empereur. Ils firent plusieurs plans et des alliances avec notamment le chef danichmendide et autres tribus turques qui se partageaient l'Asie mineure. Toutefois, ils échouèrent mais reçurent un pardon de la part de l'empereur en 1138.

En 1139, Jean accompagna son oncle durant sa campagne en Asie mineure, mais il fut défait en 1140 au siège de Néocésarée. John Julius Norwich écrit qu'il embrassa simultanément l'islam et la fille du sultan seldjoukide Mesud Ier.

Selon les fables généalogiques de la famille ottomane, Jean Comnène, maintenant connu sous le nom de Jean Tzelepes, eut un fils du nom de Kutalmich, l'ancêtre des sultans ottomans[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Norwich, John Julius, Byzantium: The Decline and Fall, New York : Alfred A. Knopf, 1996 pp. 81–82