Jean Tarride

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Tarride, né le 15 mars 1901 à Paris (8ème)[1]et mort le 5 juin 1980 à Neuilly-sur-Seine, est un acteur et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Abel Robert Tarride est le fils de l'acteur et dramaturge Abel Tarride et de la comédienne Marthe Régnier, et le frère de Jacques Tarride, également comédien[2]. Après avoir débuté comme acteur, il met en scène trois courts métrages [2]. À partir de 1930, il réalise une dizaine de films dont : L'Homme qui assassina avec Jean Angelo et Marie Bell (1930) ; Le Chien jaune d'après Georges Simenon, dans lequel son père Abel Tarride joue le rôle du commissaire Maigret (1932) ; Adémaï aviateur avec Noël-Noël et Fernandel (1933) ; Tovaritch (coréalisation) avec André Lefaur et Pierre Renoir (1935). Son dernier film, Le mort ne reçoit plus, sort en 1944.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur
Réalisateur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 8/563/1901, avec mention marginale du décès (consulté le 13 décembre 2012)
  2. a et b Claude Beylie et Philippe d'Hugues, Les Oubliés du cinéma français, préface de Jean-Charles Tacchella, Éditions du Cerf, 1999, p. 129-132

Liens externes[modifier | modifier le code]