Jean Stalaven (Entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Stalaven

Création 1945
Fondateurs Jean Stalaven
Siège social Hillion
Activité Agroalimentaire
Produits Produits traiteurs
Société mère Euralis
Effectif 1500 (2009)
Site web www.stalaven.fr
Chiffre d’affaires 238 millions d'euros (2010)

La société Jean Stalaven a été fondé par Jean Stalaven en 1945.

Le siège de l'entreprise est à Hillion[1], près de Saint-Brieuc dans les Côtes-d'Armor.

Il s'agit d'un des leaders breton de l'industrie agroalimentaire sur les marchés de la charcuterie et sur les marchés des produits traiteurs. La moitié de son activité s'opére auprès du commerce indépendant ce qui en fait une entreprise atypique et ou la qualité et le service reste le principal fer de lance

Elle emploie 1 500 personnes et son chiffre d'affaires consolidé s'élève à 218 millions d'euros au 31 mars 2009.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2011, le groupe est présidé par Thierry Meuriot, et la Direction Générale est assurée par Franck Meuriot son frère tous deux petit-fils du fondateur Jean Stalaven.

En 2009, Euralis est actionnaire principal du traiteur industriel.

Depuis 2010, les résultats de Jean Stalaven sont entièrement consolidés par Euralis.

En 2011, Euralis regroupe ses activités alimentaires et crée un nouveau pôle réunissant les activités foie gras et traiteur. Giampaolo Schiratti est nommé dirigeant de ce nouveau pôle. En janvier 2012, Euralis est actionnaire à 96 % de l'entreprise[2].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le Jean Stalaven au Havre en 2005

En 1986, l'entreprise donne son nom à un multicoque skippé par Dominique Marsaudon pour participer à la Route du Rhum[3].

En 2002, Jean Stalaven donne son nom au trimaran de Pascal Quintin qui a participé à la Route du Rhum et à la Transat Jacques Vabre.

Depuis 2007, l'entreprise est sponsor principale de l'équipe de football professionnelle d'En Avant de Guingamp.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]