Jean Riolan (1577-1657)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riolan.
Jean Riolan le Jeune.

Jean Riolan (1577 à Amiens[1]1657), dit Jean Riolan le Jeune, est un médecin français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean Riolan (1539-1605), médecin lui aussi, il devint premier médecin de Marie de Médicis qu'il suivit dans l'exil et ne quitta qu'à sa mort.

Il sollicita et obtint la formation d'un jardin de botanique (ancêtre du Jardin du Roi, aujourd'hui Jardin des plantes), qui fut établi par Louis XIII en 1626.

Partisan de la médecine de Galien, très opposé aux nouveautés, il combattit avec violence la médecine chimique[réf. nécessaire]. Il est surtout connu pour son Anthropographie (1618), description anatomique de l'homme, et ses Opuscula anatomica (1649).

Dans ce dernier ouvrage, il critique la découverte du système lymphatique par Thomas Bartholin[2] et celle de la circulation du sang par William Harvey[3] ; il fut lui-même combattu par Bartholin et par Domenico Marchetti (it)[4], successeur de Johann Vesling à Padoue et maître de Bartholin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Jean Riolan the Younger.jpg
  • Schola academica, in-8, 1604[1]
  • Comparatio veteris medicinae cum nova, in-12, 1605[1]
  • Gigantomachie pour respondre à la Gigantostologie. s.l., s. n., 1613 (Texte intégral)
  • L’imposture descouverte des oc humains supposés, et faussement attribués au roy Theutobocus, Paris, Pierre Ramier, 1614. (Texte intégral)
  • Ars bene merendi — En ligne : chapitres sur la médecine de l’œil
  • Les œuvres anatomiques de M. Jean Riolan,... reveues et augmentées d'une cinquième partie en ceste édition... Le tout rangé, divisé, noté et mis en françois par M. Pierre Constant,... Paris, Denys Moreau, 1628-1629 (Texte intégral)
  • Les œuvres anatomiques de M. Jean Riolan, vol. I. Paris, Denys Moreau, 1629 (Texte intégral)
  • Curieuses recherches sur les escholes en médecine de Paris et de Montpellier, nécessaires d'estres sceuës pour la consevation de la vie, par un ancien docteur en médecine de la faculté de Paris. Paris, G. Meturas, 1651. (Texte intégral)
  • Opuscula nova anatomica, judicium novum de venis lacteis tam mesentericis quam theoracicis adversus Th. Batholinum. Lymphatica vasa Bartholini refutata. Animadversiones secundae ad anatomiam reformatam Bartholini. Ejusdem dubia anatomica de lacteis thoracicis resoluta. Hepatis funerati et ressuscitati vindicae. Parisiis : apud Viduam Mathurini du Puis, viâ Iacobæá, sub signo Coronæ Aureæ. 1649, 1653. (Texte intégral)
  • Manuel anatomique et pathologique, ou Abrégé de toute l'anatomie et des usages que l'on en peut tirer pour... la guérison des maladies... Nouvelle édition corrigée & augmentée de la 6e partie, sur les mémoires et livres imprimez de l'autheur. Paris, G. Meturas, 1661. (Texte intégral)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Éponymie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Louis Marie Prudhomme, « Somme », Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, vol. 5,‎ 1805 (lire en ligne)
  2. Bartholin lui avait dédié son livre Vasa lymphatica avec ses éloges (« Maximo … anatomico » (« très grand anatomiste »). Le dédicataire avait republié l'ouvrage en France la même année, tout en le faisant précéder d'une attaque en règle : dans la seule page 2, Bartholin se voit traiter de faux modeste, de montagne qui accouche d'une souris et d'homme de mauvaise foi (parce qu'il prétend ajouter à Pecquet).
  3. Sur ce sujet : Roger French, William Harvey's Natural Philosophy, Cambridge University Press, 2006 (ISBN 0521031087 et 9780521031080)
  4. Dominici de Marchettis Patavini, Petri Equitis, Professoris Filii, Anatomia : cui responsiones ad Riolanum, anatomicum Parisiensem, in ipsius animadversionibus contra Veslingium additae sunt
  5. Mais voir « Riolan's arch : confusing, misnomer, and obsolete. A literature survey of the connection(s) between the superior and inferior mesenteric arteries », dans Am J Surg., 2007 Jun;193(6):742-8 PMID : 17512289