Jean Reboul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reboul.

Jean Reboul

alt=Description de l'image Reboul, Jean.jpg.
Naissance 23 janvier 1796
Nîmes
Décès 28 mai 1864

Jean Reboul, né à Nîmes le 23 janvier 1796 et mort le 28 mai 1864, est un poète français. Il est inhumé au cimetière Saint-Baudile de Nîmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un serrurier, il exerça toute sa vie la profession de boulanger.

Jean Reboul est l'auteur du célèbre L’Ange et l’enfant, paru en 1828. Parmi ses autres poésies, Le Dernier Jour fut de celles qui lui assurèrent une place honorable parmi les poètes français. Chateaubriand passa quelques heures à Nîmes et lui rendit visite en le félicitant pour ses travaux. Lamartine, Alexandre Dumas[1],[2] et d'autres célébrités de l’époque comme Andersen vinrent aussi lui rendre visite.

En 1852, le gouvernement impérial voulut lui conférer une décoration. Il répondit qu’il ne croyait pas être « passé à l’état de monument » et la refusa. Jean Reboul, catholique et royaliste, a souvent été opposé (légitimement ou non) à Antoine Bigot, protestant et républicain.

Une rue de Nîmes porte son nom. Le musée des beaux-arts de Nîmes possède un buste du poète sculpté par James Pradier.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • L'Ange et l'enfant, 1828
  • Poésies, par Jean Reboul de Nîmes, précédées d'une préface par Alexandre Dumas et d'une lettre à l'éditeur par Alphonse de Lamartine, 1836
  • Œuvres de Jean Reboul, 1839
  • Le dernier jour : poème en dix chants, suivi d'une lamentation à la ville de Nîmes, 1839
  • Poésies, précédées d'une notice biographique et littéraire par Jean Reboul, nouvelle édition revue et augmentée par l'auteur, 1840
  • Poésies nouvelles, 1846
  • Le Martyre de Vivia, mystère en 3 actes et en vers, 1850
  • Les Traditionnelles, nouvelles poésies, 1857
  • Lettres de Jean Reboul, de Nîmes, précédées d'une introduction par M. Poujoulat, Michel-Lévy frères, Paris, 1865
  • Poésies patoises, avec une étude sur Jean Reboul, par Camille Pitollet, Joseph Fabre, Nîmes, 1924
  • Tradition des poètes nîmois : Jean Michel, 1603-1689, Jean Reboul, 1796-1864, Antoine Bigot, 1825-1897, présentation et textes choisis par Jean-Marie Marconot, RIRESC-recherches sociales, NÎmes, 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Impressions de voyage. Midi de la France
  2. Un paternalisme littéraire : Chateaubriand, Lamartine, Hugo et la littérature prolétarienne Romantisme, 1983, Volume 13, René Garguilo.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :