Jean Pierre Mégnin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Pierre Mégnin est un vétérinaire et un entomologiste français, né le 18 janvier 1828 à Hérimoncourt dans le Doubs et mort en 1905.

Mégnin est vétérinaire dans l’armée française avec le rang de colonel. Il enseigne à l’École nationale vétérinaire d’Alfort de 1849 à 1853. Il enseigne également à l’école vétérinaire de Vincennes. Dans ce cadre, il s’intéresse, en 1878, aux mouches charbonneuses de la Nouvelle-Calédonie. Il fait paraître, en 1880, les Maladies parasitaires chez l’homme et les animaux domestiques et, en 1906, Les Insectes buveurs de sang.

Il s’illustre dans l’observation de la faune des cadavres dont l’étude permet de dater leur mort. Il fait paraître près d’une quinzaine de publications sur ce sujet dont la Faune des tombeaux considérée comme l’ouvrage fondateur de l’entomologie médico-légale, prélude à La Faune des cadavres, application précise de l'entomologie à la médecine légale Paris : G. Masson, (1894).
Il s’intéresse également aux acariens.

Jean Pierre Mégnin devient président de la Société entomologique de France en 1879 et membre de l’Académie de médecine en 1893. Il préside également la Société zoologique de Londres en 1885.

Le nom du chien de race Beauceron a été utilisé pour la première fois par Pierre Mégnin dans son livre de 1888 sur les chiens de guerre; cette race était précédemment connue sous le nom de Berger de la Brie pour les chiens à poil long et Berger de la Beauce pour les chiens à poil court.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean Gouillard (2004). Histoire des entomologistes français, 1750-1950. Édition entièrement revue et augmentée. Boubée (Paris) : 287 p.
  • Jean Lhoste (1987). Les Entomologistes français. 1750-1950. INRA Éditions : 351 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]