Jean Pèlerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean Pélerin Viator)
Aller à : navigation, rechercher
La Margarita philosophica, encyclopédie parue en 1508, empruntait largement pour la perspective au traité de Viator.

Jean Pèlerin, dit Le Viator (vers 1445 - † avant 1524), est secrétaire de Louis XI et chargé de missions diplomatiques. Après avoir servi le roi de France, il se retire à Saint-Dié et Toul où il fut chanoine de la cathédrale Saint-Étienne de Toul.

Il est connu comme l'auteur du De Artificiali Perspectiva qui introduit pour la première fois dans le dessin en perspective artificielle la notion de « point de distance ». Ce traité fut plagié à de multiples reprises, notamment dans les diverses éditions de la Margarita philosophica de Gregor Reisch.

Il est membre fondateur du Gymnasium Vosagense (Gymnase vosgien), association culturelle et scientifique créée en 1500, avec d'autres personnalités telles que le chanoine Vautrin Lud, le cartographe allemand Martin Waldseemüller, l'helléniste et correcteur d'imprimerie Mathias Ringmann, le latiniste Jean Basin et Nicolas Lud, neveu du chanoine et secrétaire du duc René II de Lorraine.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • De Artificiali Perspectiva, Toul, impr. Pierre Jacques,‎ 1505 (réimpr. Site ARCHITECTURA du Centre d'Études Supérieures de la Renaissance (Tours)) (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clanché (Gustave), Le chanoine Jean Pèlerin (Viator), auteur de la Perspective Artistique, 1445-1524, ses travaux à Toul, Nancy, Société d'Impressions Typographiques, 1928.
  • Brion-Guerry (Liliane), Jean Pélerin Viator. Sa place dans l’histoire de la perspective, Paris, Société d'Édition les Belles Lettres, 1962.
  • Bombardier (Jacques), « Jean Pèlerin et son temps », in Études Touloises, Toul, Éditions du Cercle d'Études Locales du Toulois, 1979, no 17, p. 3-24.
  • Ronsin (Albert), s.d., "Les Vosgiens célèbres", Vagney, Editions Gérard Louis, 1990, art. Pélerin (Jean), dit Viator, p. 286.
  • Choné (Paulette), "La Renaissance en Lorraine ; à la recherche du musée idéal", Serge Domini éditeur, 2013, p. 8-51.