Jean-Nicolas-Louis Carré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean Nicolas Louis Carré)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Carré (homonymie).

Jean-Nicolas-Louis Carré est un général français, né à Reims le et mort en 1845.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Nicolas-Louis Carré, soldat dans la Garde nationale parisienne, passa en 1791 au 105e de ligne. Il fut blessé plusieurs fois et eut un cheval tué sous lui à la bataille de Krasnoé où il était colonel-major du 6e tirailleurs de la Garde.

Il fut nommé chevalier puis commandant de la Légion d'honneur (28 septembre 1813) et créé chevalier de l'Empire le 25 mars 1813[1].

Commandant du collège militaire de La Flèche, il mourut avec le grade de maréchal de camp.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Armoiries 
D'argent à la bande du tiers de l'écu, de gueules, chargée du signe des chevaliers légionnaires, accompagnée en chef d'un ours rampant, d'azur, portant au côté une épée dans son foureau, pendant à un baudrier, le tout d'or, et en pointe d'une tête de nègre, de sable ;
Livrées 
les couleurs de l'écu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BB/29/969 », Centre historique des Archives nationales (consulté le 5 juin 2011) : « Titre de chevalier, accordé par décret du , à Jean-Nicolas-Louis Carré. Paris,  », p. 83

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Tulard, Napoléon et la Noblesse d'Empire, éd. 2003
  • B-S, « Carré (Jean-Nicolas-Louis, chevalier puis baron) », dans A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, vol. 5,‎ [détail de l’édition] (notice BnF no FRBNF37273876, lire en ligne), p. 50

Liens externes[modifier | modifier le code]