Jean Morange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morange.

Jean Morange, né en 1946 à Limoges, est un professeur de droit français.

Après des études de droit à la Faculté de droit et de sciences économiques de Paris, dont il est lauréat, il a soutenu sa thèse de doctorat d'État en 1974 sur « La liberté d'association en droit public français » (publiée aux PUF en 1977, par la Faculté de droit de Limoges) ; puis il a été reçu au concours d'agrégation de droit public et science politique de 1974.

Jean Morange est professeur à l'Université de Limoges depuis 2009.

Il avait occupé successivement les fonctions suivantes :

  • Assistant et maître de conférences à l'Université de Paris X Nanterre de 1969 à 1974 ;
  • Professeur à la Faculté de droit et de sciences économiques de Limoges de 1975 à 1994 ;
  • Professeur à l'Université Panthéon-Assas (Paris II) de 1994 à 2009, où il assurait le cours de droit des libertés fondamentales, en licence 3 et en doctorat.

Il est spécialiste des droits de l'homme et des libertés publiques. Ses recherches portent principalement sur la liberté d'association, la liberté d'expression et la laïcité de l'État.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • L'idée de municipalité de canton de l'an III à nos jours, Paris, PUF, 1971.
  • Le mouvement de réforme de l'enseignement à la fin de l'Ancien régime, Paris, PUF, 1974.
  • Libertés publiques, "Que sais-je?", no 1804, Paris, PUF 2007 avec une traduction espagnole et roumaine.
  • La Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, "Que sais-je?", no 2408, 3e édition, Paris, PUF, 1993 avec une traduction japonaise en 1992.
  • La liberté d'expression, "Que sais-je?", no 2751, 1re édition, Paris, PUF, 1993.
  • La Liberté d'expression, Bruylant, 2009.