Jean Margéot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Margéot
Biographie
Naissance 3 février 1916
à Quatre Bornes (Maurice)
Ordination sacerdotale 17 décembre 1938
Décès 17 juillet 2009 (à 93 ans)
à Bonne-Terre, Vacoas (Maurice)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
28 juin 1988 par le
pape Jean Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Gabriele Arcangelo all'Acqua Traversa
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 4 mai 1969 par
Mgr Paolo Mosconi
Évêque de Port-Louis (Maurice)
6 février 1969 – 15 février 1993

Blason
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean Margéot, né le 3 février 1916 à Quatre Bornes, Île Maurice et mort le 17 juillet 2009 à Bonne-Terre, Vacoas[1], est un cardinal mauricien, évêque de Port-Louis de 1969 à 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi sa formation à l'Université pontificale grégorienne, Jean Margéot a été ordonné prêtre le 17 décembre 1938 en la basilique Saint-Jean de Latran à Rome pour le diocèse de Port-Louis.

Il a exercé divers ministères dans son diocèse avant d'en être nommé vicaire général en 1968. Il est le premier Mauricien à occuper ce poste.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Port-Louis, capitale de la République de Maurice, le 6 février 1969, il est consacré le 4 mai suivant. Il est ainsi le premier Mauricien évêque de Port-Louis.

Il s'est particulièrement penché sur la question de la formation du clergé et des catéchistes.

Il participe le 29 avril 1979 à Rome à la béatification du père Jacques-Désiré Laval.

Il préside la conférence épiscopale de l'océan Indien de 1986 à 1989. Il accueille le pape Jean-Paul II dans l'île en 1989.

Il se retire pour raison d'âge le 15 février 1993. Mgr Maurice Piat lui succède.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par le pape Jean-Paul II lors du consistoire du 28 juin 1988 avec le titre de cardinal-prêtre de S. Gabriele Arcangelo all'Acqua Traversa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nécrologie sur le site de l'épiscopat français

Articles connexes[modifier | modifier le code]