Jean de Mairet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean Mairet)
Aller à : navigation, rechercher

Jean Mairet (né le 4 janvier 1604 à Besançon - mort le 31 janvier 1686 à Besançon) est un auteur dramatique et homme de théâtre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au collège des Grassins[1] à Paris et écrit à l'âge de seize ans sa première pièce, Chryséide et Arimand. En 1634, il produit son chef-d’œuvre, Sophonisbe, où il introduit la règle des trois unités[2], dont il se fait le défenseur à la suite d’une lecture fautive de la Poétique d’Aristote. Lors de la querelle du « Cid », il devient ainsi l'un des opposants les plus acharnés de Corneille, qui fait fi de la règle des trois unités. Il rédige plusieurs pamphlets contre Corneille, qui y répond à diverses reprises. La querelle ne cesse qu'avec l’intervention personnelle de Richelieu.

À la mort de ses protecteurs, le duc de Montmorency, puis le comte de Belin, il cesse d’écrire pour le théâtre. En 1648, il est nommé représentant de sa Franche-Comté natale en 1648[3] et négocie plusieurs traités, parmi lesquels un « traité de neutralité entre la Franche-Comté et les territoires français de son voisinage », ratifié le 25 septembre 1651 par Louis XIV. Banni de Paris en 1653 par le cardinal Mazarin pour avoir « tenu des discours contraires au service du Roy »[4], il finit par se retirer à Besançon en 1668.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaston Bizos, Étude sur la vie et les œuvres de Jean de Mairet, Paris : Ernest Thorin, 1877 ; Genève : Slatkine, 1970 Texte en ligne
  • Henri Tivier, Jean de Mairet, agent diplomatique et négociateur à Paris, Besançon : Imprimerie de Dodivers, 1883
  • Giovanni Dotoli, La Datazione del teatro di Jean Mairet, Bari : Adriatica, 1971
  • Giovanni Dotoli, Bibliographie critique de Jean Mairet, Bari : Adriatica, 1972
  • Giovanni Dotoli, Jean Mairet, dalla finzione alla realtà : con la corrispondenza diplomatica inedita in edizione critica, Bari : Adriatica, 1974
  • William A. Bunch, Jean Mairet, Boston : Twayne, 1975
  • Burf Kay, The Theatre of Jean Mairet : the Metamorphosis of Sensuality, The Hague ; Paris : Mouton, 1975
  • Giovanni Dotoli, Matière et dramaturgie dans le théâtre de Jean Mairet, Paris : Nizet, 1976
  • Giovanni Dotoli, Il Cerchio aperto : la drammaturgia di Jean Mairet, Bari : Adriatica, 1977
  • Giovanni Dotoli, Le Langage dramatique de Jean Mairet : structures stylistiques et idéologie, Paris : Nizet, 1978
  • Philip Tomlinson, Jean Mairet et ses protecteurs : une œuvre dans son milieu, Paris ; Seattle ; Tuebingen : 1983
  • Odile Gannier, « "Que diable allait-il faire dans cette galère ?" Récit de mer et heureux naufrage au théâtre : d’Eschyle à Wilkie Collins »

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philip Tomlinson, Jean Mairet et ses protecteurs, Papers on French Seventeenth Century Literature, 1983, p. 375.
  2. Jean-Marie Pradier, La scène et la fabrique des corps: ethnoscénologie du spectacle vivant en Occident (Ve siècle av. J.-C.-XVIIIe siècle), Presses Univ. de Bordeaux, 2000, p. 221.
  3. Giovanni Dotoli, Littérature et société en France au XVIIe siècle, Volume 2, Presses Paris Sorbonne, 1991, p. 187.
  4. Giovanni Dotoli, op. cit., p. 188.