Jean Jouffroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jouffroy.
Portrait du cardinal Jean Jouffroy dans la chapelle Sainte-Croix de la cathédrale Sainte-Cécile d'Albi.

Johannes Jofredi ou Jean Jouffroy (Jouffroi ou Joffredi) est un prélat français né en 1412 à Luxeuil-les-Bains (Royaume de France) et mort le 24 novembre 1473 dans le prieuré de Reuilly (idem), cardinal de Saint-Martin in Montibus, évêque d'Arras et Albi, abbé commendataire de Saint-Sernin, Saint-Denis de Paris, de Gorze, Bonnecombe, Caunes, etc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après être entré dans l'ordre des bénédictins à Luxeuil il obtient le bonnet de docteur en théologie et en droit canon[1] et avoir enseigné à l'université de Pavie entre 1435 et 1438, Jean Jouffroy devient aumônier de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, qui lui confie des missions diplomatiques en France, Italie, Portugal et Castille.
Il est nommé, vers 1449, abbé de Luxeuil puis de Saint-Denis avant de devenir évêque d'Arras en 1453 et légat du pape en 1459.

En mission à la cour de France en 1460, Jean Jouffroy rencontre le dauphin (futur Louis XI) et devient son conseiller. Il est créé cardinal du titre de Saint-Martin-des-Monts par Pie II en 1461, nommé évêque d'Albi en 1462 et abbé de Saint-Denis en 1464.

Il se rend plusieurs fois à Rome pour négocier l'assouplissement de la Pragmatique Sanction ou les intérêts de la maison d'Anjou-Sicile à Naples. En 1470, il est aux côtés du roi Henri IV de Castille, lorsque celui-ci désigne sa fille Jeanne La Beltraneja comme son héritière. En 1473, il assiste le sire de Beaujeu dans l'expédition contre Jean V d'Armagnac. Après la prise de Lectoure, il reçoit l'ordre de marcher sur le Roussillon avec les milices provinciales qu'il commande. Il met le siège devant Perpignan dont la garnison se defendit avec tant de vigueur, que les troupes Françaises furent contraintes de se retirer[1].

Le cardinal Jouffroy mourut le 24 novembre 1473 au prieuré de Rully, son corps est embaumé et porté dans la cathédrale d'Albi[1].

Il est accusé d'avoir pris Lectoure par tricherie et d'avoir participé au meurtre de Jean V d'Armagnac en 1473.

Il fut humaniste et bibliophile, particulièrement célèbre comme pilleur de bibliothèques.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaspard Caussé, Un document inédit sur l’abbaye de Saint-Sernin, Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 8 (1861-1865), p. 399-408.
  • Ch. Fierville, Le cardinal Jean Jouffroi et son temps (1412-1473) : étude historique, Paris, 1874.
  • Claudia Märtl, Kardinal Jean Jouffroy (+1473). Leben und Werk, Sigmaringen (Thorbecke), 1996.
  • Evencio Beltran, L’humanisme français au temps de Charles VII et de Louis XI, dans Préludes à la Renaissance, sous la direction de Carla Bozzolo et d’E. Ornato, Paris, 1992, p. 123-162 [Biographie, carrière et culture de Jouffroy, p. 142-147].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Études historiques et documents inédits sur l'Albigeois, le Castrais, et l'ancien diocèse de Lavaur Par Clément Compayré