Jean Ier d'Armagnac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John I of Armagnac.jpg

Jean Ier d’Armagnac, né peu avant le 6 mai 1306, mort à Beaumont-de-Lomagne le 16 mai 1373, comte d'Armagnac, de Fezensac et de Rodez de 1319 à 1373, était fils de Bernard VI, comte d’Armagnac et de Fézensac et de Cécile, héritière du comté de Rodez.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se marie en premières noces le 23 octobre 1324 avec Reine de Goth (1307/1309 - Lavardens 12 août/1 septembre 1325)[1].

Veuf, il épouse par contrat passé au Moncel en mai 1327 Béatrice de Clermont (janvier 1311 - Rodez 25 août 1364), fille de Jean de Clermont, seigneur de Charolais, qui lui apporte le Charolais et lui donne quatre enfants :

Il a assuré la destruction de l’armée anglo-flamande, que commandait Robert III d'Artois, sous Saint-Omer (le 28 juillet 1340).
Lors de la chevauchée du Prince noir en 1355, il commande de la ville Toulouse et n'ose pas affronter les troupes anglaises.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monique Ornato, Répertoire prosopographique de personnages apparentés à la couronne de France aux XIVe et XVe siècles, Publications de la Sorbonne, 2001.
  • Danièl Brillet : UN ARMAGNAC EN ROUERGUE - Jean Ier d'Armagnac, un grand seigneurs du Midi au XIVe siècle. In-8° broché 16x24, IV-248 pages. 13 pièces justificatives en annexe avec une généalogie des comtes de Toulouse et de Rouergue, une généalogie des comtes d'Armagnac, une carte des grands fiefs du Midi en principauté d'Aquitaine, une carte du comté de Rodez en Rouergue dans la première moitié du XIVe siècle. Année 2009 - Mémoire de la Société des Amis de Villefranche et du Bas-Rouergue - Musée Urbain-Cabrol, Place de la Fontaine, 12200 Villefranche-de-Rouergue."...Fils de Bernard VI d’Armagnac et de Cécile de Rodez, Jean Ier d’Armagnac fut le premier comte d’Armagnac comte de Rodez. Ennemi héréditaire de Gaston Fébus, allié à la famille royale de France par son mariage avec Béatrix de Clermont, Jean Ier d’Armagnac eut à affronter un des plus grands chevaliers de son temps, Edouard de Woodstock, le fameux Prince Noir. Vassal du roi d’Angleterre après le traité de Brétigny, Jean Ier d’Armagnac ne se départit jamais de sa fidélité à la couronne de France, et c’est lui qui fut à l’origine de l’affaire des Appels gascons qui permit à Charles V de recouvrer les territoires cédés à l’Angleterre par Jean II le Bon. Gascon par son père, Rouergat par sa mère, Jean Ier d’Armagnac fut avant tout un de ces grands seigneurs du Midi qui subirent la crise de la noblesse du XIVe siècle et qui trouvèrent sur les champs de bataille et au service du roi de France les moyens de sauver leurs statuts et leurs privilèges. Avec Jean Ier, la Maison d’Armagnac acquit une place de toute première importance sur l’échiquier politique du Midi de la France, qu’elle garda jusqu’à son extinction au XVe siècle..."