Jean II de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean II.
Jean II de Hongrie
Image illustrative de l'article Jean II de Hongrie
Titre
Roi de Hongrie
15401570
Prédécesseur Jean Ier de Hongrie
Successeur Ferdinand Ier du Saint-Empire
Prince de Transylvanie
15701571
Successeur Étienne Báthory
Biographie
Nom de naissance Szapolyai János Zsigmond
Date de naissance 18 juillet 1540
Lieu de naissance Buda
Date de décès 14 mars 1571 (à 30 ans)
Lieu de décès Alba Iulia
Père Jean Ier de Hongrie
Mère Isabelle Jagellon

Jean II de Hongrie

Jean II de Hongrie (en hongrois Szapolyai János Zsigmond, né à Buda en 1540 et décédé à Alba Iulia en 1571), fils de Jean Ier de Hongrie de sa femme Isabelle Jagellon fut roi de Hongrie et prince de Transylvanie de 1559 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean II est élu roi par les partisans de son père en dépit du traité de Nagyvárad. Son tuteur est le cardinal Giorgio Martinuzzi. La cour s’installe à Buda, qui est alors assiégée par Ferdinand de Habsbourg.

Le 28 août 1542, le sultan Süleyman Ier vainc les armées autrichiennes et enlève les chefs militaires hongrois venus le visiter dans son camp. Il fait installer un gouverneur turc à Buda et occuper la Cisdanubie en permanence. La Hongrie est divisée entre le sultan, Ferdinand et Jean II (et son tuteur) qui gouverne la Transylvanie depuis Alba Iulia.

En 1549, Martinuzzi négocie l’accord de Nyirbátor qui donne la couronne de Hongrie aux Habsbourg tout en conservant la Transylvanie à Jean II. Par la suite, en 1551, il fait signer à Jean II un traité par lequel celui-ci renonce au titre de roi contre de gros avantages financiers. Sa mère refuse cet accord ce qui pousse Ferdinand Ier à occuper la Transylvanie et à nommer Martinuzzi voïvode avant de le faire assassiner. Jean II et Isabelle, devenue tutrice de son fils, doivent s’exiler pour la Silésie.

Devant l’occupation de la Transylvanie par les Habsbourgs, le sultan réagit et envahit à son tour la province jusqu’à s’emparer de la ville de Timișoara en 1552

Convoquée et dirigée par le sultan, la Diète de Transylvanie rappelle en 1556 Jean II et sa mère. Il gouverne alors sous tutelle turque, se convertit au protestantisme, et passe l’Édit de Torda, considéré comme le premier décret de liberté religieuse en Europe. Il encourage également l’établissement de l’unitarisme en Transylvanie.

Le 16 août 1570, le Traité de Spire est signé créant une principauté de Transylvanie. Jean II renonce alors définitivement au titre de roi de Hongrie pour celui de « prince de Transylvanie » mais il meurt dès le 14 mars 1571 sans laisser d'héritier au pays et léguant une situation juridique incertaine aux Ordres de la Principauté.

Source[modifier | modifier le code]

  • Larousse encyclopédique en couleurs (France Loisirs, 1987)

Ascendance[modifier | modifier le code]