Jean II d'Aragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean II.
Jean II d'Aragon
Jean II d'Aragon
Jean II d'Aragon
Titre
Roi d'Aragon, de Majorque, de Valence et
de Sicile et comte de Barcelone
27 juin 145819 janvier 1479
(20 ans, 6 mois et 23 jours)
Prédécesseur Alphonse V
Successeur Ferdinand II
Roi de Navarre
142519 janvier 1479
Prédécesseur Blanche Ire
Successeur Éléonore
Comte de Roussillon et de Cerdagne
14581462
Prédécesseur Alphonse V d'Aragon
Successeur Louis XI de France
Biographie
Dynastie Maison de Trastamare
Date de naissance 29 juin 1398
Lieu de naissance Medina del Campo
Date de décès 19 janvier 1479 (à 80 ans)
Lieu de décès Barcelone
Sépulture Abbaye de Poblet
Père Ferdinand Ier
Mère Éléonore de Castille
Conjoint Blanche Ire
Jeanne Enríquez
Enfant(s) Charles
Blanche
Éléonore
Ferdinand
Jeanne

Jean II d'Aragon

Jean II d'Aragon dit le Grand (en catalan : Joan el Sense Fe ou el Grand, en castillan : Juan el Grande), né le 29 juin 1398 à Medina del Campo, mort le 19 janvier 1479 à Barcelone, est roi de Navarre par mariage entre 1425 et 1441, puis par usurpation entre 1441 et 1479. Il est roi d'Aragon, de Valence, de Majorque, de Sardaigne et de Sicile (sous le nom de Jean Ier) de 1458 à 1479. Il est comte de Barcelone, de Besalú, de Pallars Jussà, d'Urgell et de Cerdagne de 1458 et 1462, date à laquelle débute la Guerre civile catalane qui va durer 10 ans. Pendant cette période, le comté sera donné à Henri IV de Castille de 1462 à 1463, Pierre de Coimbra de 1463 à 1466 et enfin à René d'Anjou de 1466 à 1472. En 1472, Jean II d'Aragon récupère le comté jusqu'à sa mort en 1479. Il est également comte de Roussillon de 1458 et 1463 et à nouveau de 1463 et 1475, le comté ayant été gagé à Louis XI pour son soutien lors de la guerre civile.

Famille[modifier | modifier le code]

Représentant de la dynastie de Trastamare, il était le fils du roi d'Aragon Ferdinand Ier (1380-1416) et d'Éléonore de Castille (1374-1435).

Il succéda à son frère Alphonse V (1396-1458) comme souverain de l'ensemble des territoires de la couronne d'Aragon.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le 18 janvier 1420, à Pampelune, il épousa en premières noces la future Blanche Ire (1385-1441), reine de Navarre (1425-1441), fille du roi Charles III dit Charles le Noble, et d'Éléonore de Castille (apr. 1363-1416).

De sont mariage avec Blanche sont issus:

  • Charles dit de Viane (1421-1461) - Charles « IV », était soutenu par une partie importante de la population catalane. Ils se réconcilièrent en 1460 mais Charles de Viane mourut en 1461 dans des conditions mystérieuses, peut-être empoisonné par sa belle-mère. La mort de Charles entraina une guerre civile
  • Blanche d'Aragon (1424-1464) appelée Blanche « II »
  • Éléonore Ire de Navarre (v. 1426-1479), qui aida son père qui lui livra sa sœur Blanche, qu'elle laissa périr en prison. Éléonore, qui avait épousé en 1436 le comte de Foix Gaston IV (1425-1472) lui succéda pour quelques mois (1479) sur le trône de Navarre, tandis que les territoires de la couronne d'Aragon étaient normalement attribués à un fils issu de son second mariage.

Le 1er avril 1444, Jean II d'Aragon épousa en secondes noces Jeanne Enríquez (1425-1468), fille de Fadrique Enríquez (mort en 1473), amiral de Castille, et de Marina Fernández de Córdova (morte en 1431).

De cette seconde union sont issus :

  • Éléonore d'Aragon (née entre 1446 et 1448, morte à une date non connue, sans doute en bas âge)
  • Ferdinand II d'Aragon (1452-1516), dit Ferdinand le Catholique, roi d'Aragon (1479-1516),
  • Jeanne d'Aragon (1454-1517), qui épousa en 1476 son cousin germain Ferdinand d'Aragon (1423-1494), roi de Naples (1458-1494), fils illégitime du roi Alphonse V.
  • Marie d'Aragon (née en 1455, sans doute morte en bas âge).

Jean II eut également plusieurs fils naturels :

Roi de Navarre[modifier | modifier le code]

À la mort de sa femme en 1441, il usurpa le trône de Navarre entre 1441 et 1479 au détriment successif de leurs trois enfants, héritiers légitimes du trône.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) González-Doria, Fernando (2000). Diccionario heráldico y nobiliario de los Reinos de España, pág. 274. ISBN 84-89787-17-4

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ca) Armand de Fluvià (préf. Josep M. Salrach), Els primitius comtats i vescomptats de Catalunya : Cronologia de comtes i vescomtes, Barcelone, Enciclopèdia catalana, coll. « Biblioteca universitària » (no 11),‎ avril 1989, 238 p. (ISBN 84-7739-076-2), p. 36-37
  • (ca) Jaume Sobrequés i Callicó et Mercè Morales i Montoya, Contes, reis, comtesses i reines de Catalunya, Barcelone, Editorial Base, coll. « Base Històrica » (no 75),‎ avril 2011, 272 p. (ISBN 978-84-15267-24-9), p. 165-176

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]