Jean II Jouvenel des Ursins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Jouvenel des Ursins.
Page d'aide sur les redirections Pour son père, voir Jean Jouvenel des Ursins.
Jean II.

Jean II Jouvenel des Ursins, né le 23 novembre 1388 à Paris et mort le 14 juillet 1473, fils de Jean Jouvenel des Ursins et de Michelle de Vitry, est un historien, diplomate et prélat français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudia le droit civil et canonique, et fit une carrière dans les ordres et dans la diplomatie.

En 1429 avocat du roi, chapelain du roi, archiprêtre de Carmaing, doyen d'Avranches, à l'évêché de Beauvais il succèdera à l'évêque Pierre Cauchon, en 1432, en 1444, il est nommé évêque de Laon, en 1449, il remplace son frère Jacques archevêque de Reims. Il se montra habile dans les négociations. Il présida le procès chargé de la réhabilitation de Jeanne d'Arc. Le 15 août 1461, il sacra le roi Louis XI de France en la cathédrale de Reims. Il fut aussi historien.

C'est Jean II Jouvenel des Ursins qui latinisa le nom de Jouvenel en Juvénal et ajouta le nom d'Ursins (Orsini).

Œuvres attribuées à Jean II Jouvenel des Ursins[modifier | modifier le code]

  • Histoire de Charles VI. Roy de France, et des choses mémorables advenues durant quarante-deux années de son regne depuis 1380 jusque en 1422 (attribution traditionnelle à Jean Jouvenel des Ursins, mais très fortement mise en doute de nos jours : on parle désormais de la Chronique dite de Jouvenel des Ursins) ;
  • Epistre aux États tenus a Blois, l’an mil quatre cents trene-tois (vers 1433) ;
  • Dissertation sur la Pais d’Arras (vers 1435) ;
  • Advis a ceux qui ont le gouvernement de la juridication tant spirituel que temporelle (vers 1432, mais avant de 1445) ;
  • Épistre adressant au Roy, a l’occasion de l’Assemblé d’Orléans(1440) ;
  • Mémoires et titres extraits du trésor des chartres et dressés par l’ordre du Roy touchant les droits respectifs des maisons de Valois et d'Angleterre à la Couronne de France (1444)[1]
  • Traité du Chancelier (1445) ;
  • Remontance au Roy pour la réformation du Royaume. Principalment concernant les gens d’Église (vers 1453) ;
  • Lettre de Convocation a un concile ;
  • Exhortation au roi de faire miséricorde au duc d’Alençon (1458) ;
  • Harangue au roi Louis XI, a son avènement (1461) ;
  • Harangue auz États de Tours (1467)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P.S. Lewis a daté le texte de 1446.
  2. Liste fait après Vallret de Viriville, (1886).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Minois, Charles VI
  • A. Vallet de Viriville, « Jean Juvenel des Ursins », in Didot, La Nouvelle Biographie générale, t. XLV, 1866, p. 805-810.
  • P.S. Lewis, Écrits politiques de Jean Juvénal des Ursins, t. I, 1978, t. II, 1985 et t. III, 1993.
  • Georges Minois, Charles VII : Un roi shakespearien, Librairie Académique Perrin, 2004 (ISBN 978-2262021276)
  • Pierre-Louis Péchenard, Jean Juvénal des Ursins: historien de Charles VI, Évêque de Beauvais et de Laon, Archevêque-Duc de Reims : étude sur sa vie & ses œuvres, thèse de doctorat ès-lettres, Paris : E. Thorin, 1876, 468 p. [1]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]