Jean Heynlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean Heylin de Lapide)
Aller à : navigation, rechercher

Jean Heynlin « de Lapide » est un philosophe, théologien, prédicateur, imprimeur et humaniste allemand né à Stein (en latin lapis) près de Pforzheim, dans le diocèse de Spir, vers 1430 et mort à la chartreuse du Val-Sainte-Marguerite de Bâle, le 12 mars 1496. Il a été professeur à l'université de la Sorbonne au XVe siècle, il a été le principal agent, avec Guillaume Fichet, de l'importation de l'imprimerie en France.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ses études se sont déroulées à Erfurt (1446-1448), Leipzig (1448-1452), Louvain 1453,

  • 1453-1454 : Paris, inscrit comme "bachalarius alterius universitatis" (bachelier es arts)[1].
  • 1455 : Paris, maître es arts de l'université. Sociétaire du collège de Sorbonne.
  • 1456-1460 : Paris, Sorbonne, procureur de la nation allemande de la faculté des arts à quatre reprises (21.10.1456-16.12.1456 ; 26.8.1457-13.1.1458 ; 19.11.1459-15.1.1460 ; 6-8 1460).
  • 1462 : Paris, bachelier en théologie.
  • 1464 : enseigne à l'université de Bâle.
  • 1467/1468 : de retour à Paris, prieur de Sorbonne.
  • 1469 : Paris, recteur de l'université.
  • 1471 : Paris, bibliothécaire de Sorbonne.
  • 1472 : Paris, doctorat en théologie.
  • 1474 : enseigne à Bâle.
  • 1478-1479 : Tübingen, curé de ville et (?) professeur de théologie[2].

Durant ces années il prêche dans de nombreuses villes, notamment à Berne.

  • 1484 : Bâle, curé de la cathédrale.
  • 1487 : Bâle, entre à la chartreuse du Val-Sainte-Marguerite à laquelle il fait dont de sa collection de 283 livres dont beaucoup sont conservés actuellement à la Bibliothèque universitaire de Bâle.

Imprimeur et éditeur[modifier | modifier le code]

En 1469, Heylin fait venir à Paris la première presse à imprimer qu'il installe dans les murs de la Sorbonne, sous autorisation du roi Louis XI[3]. Le premier livre publié est un traité de grammaire latine : "Compendiosus de arte punctandi dialogus", 1470, tiré de l'"Orthographia Clarissimi Oratoris Gasparini Bergomensis", 1470. Plus tard à Bâle, il fréquentera l'atelier de Jean Amorbach avec lequel il collabore, notamment comme éditeur, conseiller et correcteur, fort de l'expérience parisienne antérieure.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Compendiosus de arte punctandi dialogus, tiré de "Orthographia Clarissimi Oratoris Gasparini Bergomensis", 1470.
  • Premonitio circa sermones de conceptione gloriose virginis Marie, tiré de Meffret, Sermones de tempore et de sanctis, 1488.
  • Resolutorium dubiorum circa celebrationem missarum occurentium, 1492.

Autres éditions :

    • Resolutorium dubiorum / per … Johannem de Lapide. - Parisius : Johanne Lamberto, MCCCCCXI, II Mensis Junij. [1]
    • Decisiones casuum qui sacerdotibus in missarum celebratione contingere solent… per R. P. Fr. Joannem de Lapide, … nunc demum in usum atque utilitatem sacerdotum commodiore methodo per quaestiones digestae, Constantiae, 1598, 1 vol., in-12.
  • Libri artis logicae Porphyrii et Aristotelis cum commento magistri Iohannis de Lapide, 1495. [Commentaire des œuvres d'Aristote, Gilbert de la Porrée, Porphyre]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Astruk-Gabriel, The Paris Studium, p. 119 etc.
  • Marichal, n. 603—608, 660 etc.;
  • Budinszky, p. 144-145
  • Scarpatetti, t. 1, p. 264
  • VfLex III, col. 1213—1219.
  • Max Burckhardt: Über zwei Bücherliebhaber in Basel um die Wende des 15. zum 16. Jahrhundert (Johannes Heynlin de Lapide und Hieronymus Zscheckenbürlin). Basel: Universitätsbibliothek, 1942.
  • Friedrich Sander: Johannes Heynlin von Stein. Ein Lehrer Reuchlins dans Pforzheimer Geschichtsblätter 1961, Folge I, Pforzheim, 1961.
  • (de) Carl von Prantl: Heynlin de Lapide, Johannes, dans: Allgemeine Deutsche Biographie (ADB). volume 12, Duncker & Humblot, Leipzig 1880, p. 379
  • (de) Piroska Máthé,  Heynlin de Lapide, Johannes dans Neue Deutsche Biographie (NDB), volume 9, Berlin : Duncker & Humblot, 1972, p. 98–100.
  • Marlis Zeus: Johannes Heynlin "a Lapide", Lehrer des Johannes Reuchlin 50 Seiten dans "Johannes Reuchlin, Humanist mit Durchblick" zus. 141 Seiten mit 32 Abb. Helmesverlag Karlsruhe 2011, ISBN 978-3-940567-13-0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Astric L. Gabriel et Gray C. Boyce, éd., Auctuarium chartularii universitatis Parisiensis, t. 6 : Liber receptorum nationis anglicanae (alemaniae) universitatis parisiensis, Paris, 1964, p. 294-295).
  2. "… sanctae theologiae professor, plebanus huius loci Tuwingen…" (Astric L. Gabriel et Gray C. Boyce, éd., 'Auctuarium chartularii universitatis Parisiensis', t. 6 : 'Liber receptorum nationis anglicanae (alemaniae) universitatis parisiensis', Paris, 1964, p. 294-295).
  3. http://classes.bnf.fr/livre/arret/histoire-du-livre/imprimerie/01.htm