Jean Goldkette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Goldkette est un pianiste et chef d'orchestre américain, né le 18 mars 1893 probablement à Valenciennes en France et mort le 24 mars 1962 à Santa Barbara en Californie.

Jean Goldkette, New York, 1947

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, Jean Goldkette est né soit à Valenciennes (ou un bourg voisin), soit à Patras (Grèce). Il semble avoir passé sa jeunesse en Europe (Grèce et Russie) où très jeune, il commence une carrière de musicien classique. Il émigre aux États-Unis au début des années 1910. En 1919, il dirige une maison d'édition musicale à Détroit.

Dans les années 1920, Goldkette dirige plusieurs orchestres de danse et de jazz. Dans les faits, il n'y a pas un "orchestre de Jean Goldkette" mais un ensemble d'orchestres portant le "label Goldkette" dont il n'est que l'impresario. Goldkette se réserve la direction du plus prestigieux. L'orchestre le plus connu est son "Victor Recording Orchestra" (19241927) dans lequel où l'on peut entendre des musiciens comme Bix Beiderbecke, Hoagy Carmichael, Jimmy Dorsey, Tommy Dorsey, Bill Rank, Eddie Lang, Frankie Trumbauer, Pee Wee Russell et Joe Venuti. Cet orchestre enregistre de nombreux disques pour le label "Victor" dont des plages fameuses mettant en vedette Bix Beiderbecke. Le 13 octobre 1926, au "Roseland Ballroom" de New York, un duel d'orchestres oppose la formation de Goldkette à celle de Fletcher Henderson. C'est Goldkette qui en sort vainqueur. En septembre 1927, Goldkette, pour des raisons mal déterminées, dissout son orchestre vedette. Une partie du personnel est embauché par Paul Whiteman, alors directeur d'un orchestre de jazz symphonique très populaire. Goldkette remonte quelques mois plus tard un autre orchestre vedette qui enregistre, lui aussi, de nombreux titres pour le label victor. En 1929, Goldkette dissout définitivement son orchestre.

La même année, Goldkette est impresario des McKinney's Cotton Pickers puis, au début des années 1930, du Casa Loma Orchestra. Golkette, « star des années 20 », glisse peu à peu dans l'anonymat. Goldkette continue sa carrière d'agent artistique sans retrouver le succès. Il tente une carrière de pianiste classique qui ne connaît pas un franc succès. En 1939, il monte l' American Symphony Orchestra qui se produit au Carnegie Hall de New York. Là aussi, le succès est mitigé et il semble qu'à partir de 1944, il soit en quasi-retraite à Kansas City avant de déménager en Californie en 1961 où il meurt l'année suivante.

Références[modifier | modifier le code]

Il est difficile de trouver des informations sur Goldkette. Les sources étant souvent contradictoires. La source semble-t-il la plus fiable est la notice écrite par Daniel Nevers pour le 33 t The sound of New York : vol. 3 : The Goldkette's Bands : 1924-1929 (No.146 de la collection Black and White de chez RCA).

CD actuellement disponibles[modifier | modifier le code]

Les enregistrements de Goldkette - initialement sur 78 tours - ne sont pas faciles à se procurer. Actuellement, quelques compilations en CD - à petits tirages - sont disponibles :

  • Jean Goldkette. The Victor recording : 1924-1929". [Best of]. Transatlantic Audio, 2002
  • Jean Goldkette. The Jean Goldkette's Bands : 1924-1929". [Best of]. Timeless, 2003
  • Bix Beiderbecke. Bix Beirderbecke with the Jean Goldkette Orchestra" [Best of]. Challenge, 2003

Enfin, on peut trouver tous les titres enregistrés (prises alternatives comprises) par Bix Beiderbecke avec Goldkette sur la superbe intégrale en 12 cd : Bix restaured publiée par Allmusic.

Liens externes[modifier | modifier le code]