Jean Freinsheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Freinsheim (1650)

Jean Freinsheim (allemand : Johann Freinsheim ou latin : Johannes Frenshemius) (né le 16 novembre 1608 à Ulm, mort le 31 août 1660 à Heidelberg) est un philologue et historien allemand. Il est le gendre du mathématicien, astronome, philologue et historien Matthias Bernegger[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tullio de Mauro et Lia Formigari (dir.), Leibniz, Humboldt and the origins of comparativism (conference held in Villa Mirafiori, Roma, September 1986), J. Benjamins, Amsterdam, Philadelphia, 1990, p. 4 (ISBN 90-272-4532-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Edmund Kelter, Der Briefwechsel zwischen Mathias Bernegger und Johann Freinsheim, 1629, 1633-1636 : Ein Beitrag zur Kulturgeschichte des grossen Krieges von Edm. Kelter, Luetcke und Wulff, Hambourg, 1905?, 74 p.
  • Ange de Saint-Priest, Encyclopédie du dix-neuvième siècle : répertoire universel des sciences, des lettres et des arts avec la biographie de tous les hommes célèbres, Impr. Beaulé, Lacour, Renoud et Maulde, 1851, tome 13, p. 133

Lien externe[modifier | modifier le code]