Jean Filliozat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Filliozat (4 novembre 1906 - 27 octobre 1982) est un spécialiste des études indiennes. Il était titulaire de la chaire de langues et littératures de l'Inde de 1952 à 1978 au Collège de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devient docteur en médecine en 1930, puis reçoit son diplôme de l’École pratique des hautes études en 1934, son diplôme de l’Institut national des langues et civilisations orientales en 1935. Il devient directeur d'études à l’École pratique des hautes études de 1941 à 1978, il est docteur ès lettres en 1946. Il fonde l’Institut français de Pondichéry en 1955, devient directeur de l’École française d'Extrême-Orient jusqu'en 1977, est membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1966 et vice-président de la Société asiatique en 1974.

Il est chevalier de la Légion d’honneur.

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (avec Louis Renou) L’Inde classique. Éd. Maisonneuve, Manuel des études indiennes, Tome I, Paris 1985, réimpression 2004. (ISBN 2-7200-1035-9)
  • La doctrine classique de la médecine indienne. Ses origines et ses parallèles grecs. Paris, Imprimerie Nationale, deuxième édition, EFEO, 1975
  • Laghu-prabandhāḥ. Éd. Brill Archive, 1974. (ISBN 9789004039148)
  • Le Tirumurukârrupatai. Pondichéry, Institut français d’indologie (PIFI, 49), 1973.
  • Les philosophies de l’Inde. Paris, PUF, vol. 932, 2006
  • Les relations extérieures de l’Inde. Pondichéry, Institut français d’indologie (PIFI, 2), 1956.
  • Magie et médecine. Paris. Presses Universitaires, Collection Mythes et Religions, 1943.

Études et articles[modifier | modifier le code]

  • Etude de démonologie indienne. Le Kumâratantra de Râvana et les textes parallèles indiens, tibétains, chinois, cambodgiens et arabes. Paris. Cahiers de la Société Asiatique, IV, 1937.
  • (en collaboration avec J. André), L’Inde vue de Rome. Textes latins de l’antiquité relatifs à l’Inde. Paris, Les Belles Lettres, 1986.
  • La théorie grecque des humeurs et la médecine indienne, Revue Hippocrate, 1933
  • La force organique et la force cosmique dans la philosophie médicale de l’Inde et dans le Veda, Revue Philosophique, nov.-déc . 1943
  • La doctrine des brâhmanes d’après Saint Hippolyte, Revue de l’Histoire des Religions, 1945
  • Les inscriptions de Vîrapatnam, C.R.Ac. des Inscr. et B.L., 1947
  • Alexandre et l’Inde, L’information historique, 1947
  • Le sommeil et les rêves selon les médecins indiens et les physiologues grecs, Journal de Psychologie, 1947
  • Le sanskrit analogue du latin dans l’Inde ancienne et actuelle, Revue Rythmes du Monde, 1947
  • Les deux Asoka et les conciles bouddhiques, Journal Asiatique, 1948
  • L’interprétation occidentale de la pensée indienne, Revue Éducation, 1949
  • Taoïsme et Yoga, Revue Dân Viêt Nam, 1949
  • Pensée antique et science moderne, Revue France-Asie, 1950
  • Continence et sexualité dans le bouddhisme et dans le Yoga, Études carmélitaines, 1951
  • Laghu-prabandhā, choix d'articles d'indologie, note liminaire de Colette Caillat et Ludwik Sternbach complétée par une liste des travaux de Jean Filliozat, Leiden, Pays-Bas, 1974, Brill éditeur (ISBN 9789004039148) [1]
  • Yogaçataka. Texte médical attribué à Nâgârjuna. Pondichéry, Institut français, d’indologie, (PIFI, 62), 1979.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]