Jean Duvignaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Duvignaud

Naissance 22 février 1921
La Rochelle
Décès 17 février 2007 (à 85 ans)
La Rochelle
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Jean Duvignaud (né le 22 février 1921 à La Rochelle et mort le 17 février 2007 dans la même ville) est un écrivain, critique de théâtre, sociologue, dramaturge, essayiste, scénariste et anthropologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Jean-Octave Auger, en 1921, Jean prend pour nom de plume le nom de jeune fille de sa mère. Ancien khâgneux, professeur de lettres au lycée d'Abbeville, il collabore aux revues Action et NEF. Admirateur de Malraux, il fréquente assidûment Alain Robbe-Grillet, Roland Barthes et René de Obaldia.

Il présida la Maison des Cultures du Monde à Paris aujourd'hui présidée par son fondateur Chérif Khaznadar et dirigée par Arwad Esber.

Dans Fêtes et civilisations il tente de comprendre ce moment de la vie sociale où une communauté se trouve réunie par une activité, libérée de son ordre et de ses hiérarchies. Dans Lieux et non lieux il s'interroge sur les lieux dédiés au temps et ceux à l'espace.

À la fin des années quarante, il se lie avec Clara Malraux, épouse d'André Malraux avec qui il vivra une histoire d'amour et qui lui permettra de participer à la revue Contemporains. Ils se marient en 1950.

1970, Jean-Louis Bertuccelli avait tiré de Chebika un film, Remparts d'argile qui avait remporté le Prix Jean-Vigo.

En 1972, avec l'écrivain Georges Perec, qui fut son élève à Étampes[1], et le philosophe Paul Virilio, il fonde la revue Cause commune.

En 1969, il est directeur de l'École spéciale d'architecture au sujet de laquelle il dira en 1995 : « J'ai cru que ce devait être un Bauhaus ! Impossible, cela demande des moyens considérables. » (Propos recueilli par Thierry Paquot et Francois Bougon en 1995.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tunisie, Éditions Rencontre, 1965 - Collection L'atlas Des Voyages
  • L'Acteur, esquisse d'une sociologie du comédien, Paris, Gallimard, 1965. Rééd. L'Archipel, 1995 (ISBN 2-909241-54-8)
  • Durkheim, sa vie, son œuvre, Paris, PUF, 1965
  • Sociologie du théâtre, Paris, PUF, 1965. Rééd. Quadrige, 1999 (ISBN 2-13-050244-X)
  • Chebika, 1968
  • Georges Gurvitch, symbolisme social et sociologie dynamique, Paris, Seghers, 1969
  • Anthologie des sociologues français contemporains, Paris, PUF, 1970
  • Spectacle et Société, Paris, Denoël, 1970
  • Introduction à la sociologie, Paris, Gallimard, 1971
  • Sociologie de l'art, Paris, PUF, 1972
  • L'Anomie, hérésie et subversion, Paris, Anthropos, 1973
  • Le Langage perdu, essai sur la différence anthropologique, Paris, PUF, 1973
  • Fêtes et Civilisations, Paris, Weber, 1974
  • Le Théâtre contemporain, culture et contre-culture, Paris, Larousse, 1974 (ISBN 2-03-035027-3)
  • Le Ça perché, Paris, Stock, 1976
  • Lieux et non lieux, Paris, Galilée, 1977
  • Le Don du rien, essai d'anthropologie de la fête, Paris, Plon, 1977
  • Klee en Tunisie, Cérès éd.,1980 (réédition 2000).
  • Le Jeu du jeu, Paris, Balland, 1980 (ISBN 2-7158-0235-8)
  • L'Or de la République, Paris, Gallimard, 1984 (ISBN 2-07-037564-1)
  • Le Propre de l'homme, histoires du comique et de la dérision, Paris, Hachette, 1985 (ISBN 2-01-011147-8)
  • La Solidarité, liens de sang et liens de raison, Paris, Fayard, 1986 (ISBN 2-213-01830-8)
  • Chebika, étude sociologique, Paris, Gallimard, 1978. Rééd. Paris, Plon, 1990 (ISBN 2-259-02327-4)
  • La Genèse des passions dans la vie sociale, Paris, PUF, 1990 (ISBN 2-13-042635-2)
  • Dis l'Empereur, qu'as-tu fait de l'oiseau ? (récit), Arles, Actes Sud, 1991 (ISBN 2-86869-777-1)
  • Fêtes et Civilisations ; suivi de La Fête aujourd'hui, Arles, Actes Sud, 1991 (ISBN 2-86869-776-3)
  • Retour a Chebika, 1991
  • Perec ou La Cicatrice, Arles, Actes Sud, 1993 (ISBN 2-7427-0087-0)
  • Le singe patriote. Talma, un portrait imaginaire (roman), Arles, Actes Sud, 1993 (ISBN 2-7427-0022-6)
  • L'Oubli ou La Chute des corps, Arles, Actes Sud, 1995 (ISBN 2-7427-0600-3)
  • réédition 2013
  • Le Pandémonium du présent, idées sages, idées folles, Paris, Plon, 1998 (ISBN 2-259-18644-0)
  • Le Prix des choses sans prix, Arles, Actes Sud, 2001 (ISBN 2-7427-3224-1)
  • Les Octos, béant aux choses futures, Arles, Actes Sud, 2003 (ISBN 2-7427-4382-0)
  • Le Sous-texte, Arles, Actes Sud, 2005 (ISBN 2-7427-5437-7)
  • La Ruse de vivre, état des lieux, Arles, Actes Sud, 2006 (ISBN 2-7427-6013-X)
  • et de nombreuses préfaces de monographies et d'ouvrages collectifs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Georges Perec » sur le site du lycée Geoffroy-Saint-Hilaire, consulté le 2 janvier 2012.