Jean Dratz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Dratz (1903-1967), est un peintre et illustrateur belge

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Dratz, né à Mont-Saint-Guibert, (Belgique) en 1903 et mort à Uccle (idem) en 1967, est un peintre, dessinateur, illustrateur et graveur.

Il est le fils et l’élève de Constant Dratz. Il fait ses études de droit et de sciences économiques à l'université libre de Bruxelles. Il a une prédilection pour les paysages aux lignes sobres, qui évoquent la précision d'une photographie ou le style graphique japonais, non sans une certaine mélancolie.

Les plateaux ardennais, la région vallonnée du Brabant, ainsi que le plat pays flamand et la région de la côte, ont inspiré son œuvre, considérable.

La précision dans le détail, le dessin clair, le sens de la couleur, l’atmosphère poétique et la profondeur des paysages font penser à Bruegel ou à De Saedeleer.

Il a aussi traité des impressions de voyage en France et en Italie.

Caricaturiste et illustrateur réputé, il a fait partie de « Mine Souriante », association de dessinateurs humoristiques belges[1]. Il a été également le directeur de la bande dessinée Bravo[2]. Il a été surnommé parfois le « Dubout belge »[2]. Il a décoré les pavillons du Brésil et du Chili pour l'Exposition universelle de 1935, le pavillon du Congo en 1958, et il a également créé des décors de théâtre. Il est mentionné dans la plupart des guides et dictionnaires d'artistes.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Robert, « Expo : La mine souriante à l'hôtel de ville de Schaerbeek », Le Soir,‎ 7 mars 1992 (consulté le 14 mars 2011)
  2. a et b Didier Pasamonik, « Jacques Laudy, le centenaire oublié », ACTUA BD,‎ 6 avril 2007 (consulté le 14 mars 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]