Jean De Bast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean De Bast, né à Bruxelles le 14 juin 1883 et mort le 24 décembre 1975, est un dessinateur et graveur de timbres-poste belges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi une formation artistique très complète (dessin, peinture, sculpture, gravure), il entre en 1907 à l’Atelier du timbre à Malines. Gravissant les échelons de la hiérarchie, il y terminera sa carrière comme chef d’atelier principal en 1945.

Ses premières réalisations en matière philatélique sont, en 1919, le dessin de la fameuse série « Roi casqué » et, en 1922, la gravure (à titre anonyme) de l’effigie du roi Albert Ier (type « Houyoux »).

En 1926, les souverains se rendent comptent de la valeur de l’artiste, suite à l’émission d’un timbre au profit de l’œuvre contre la tuberculose. Conformément au souhait du roi, un concours est alors organisé entre quatre prix de Rome de gravure et De Bast, lequel remporte le concours. Dès lors, l’administration des Postes renonce à faire appel à des artistes étrangers et De Bast en devient le graveur attitré.

Tout en gardant sa fonction à l’Atelier du timbre, De Bast travaille alors comme graveur indépendant, réalisant des œuvres de très grande qualité.

En 1952, un différend l’oppose à l’administration des Postes, laquelle a fait retoucher sans son accord le coin original d’un timbre à l’effigie du roi Baudouin. Le timbre ainsi émis est tellement médiocre qu’il subit les critiques de la presse et est vite retiré de la vente.

En froid avec la Poste, De Bast devra attendre plusieurs années avant de se voir de nouveau confier la gravure de timbres. Il ne mettra fin à sa carrière de graveur qu’en 1967, à l’âge de 84 ans. Auparavant, en 1964 et 1965, deux de ses timbres avaient obtenu une médaille d’or à Paris : « Le petit Jésus, saint Jean et deux anges » (d’après Rubens) et « Les filles du peintre Cornelis De Vos ».

Au total, entre 1926 et 1967, il aura gravé plus d’une centaine de timbres-poste, une dizaine de timbres pour les chemins de fer, ainsi que 5 timbres-taxe pour le ministère des Finances.

Ce maître graveur qui, par sa maîtrise exceptionnelle, a élevé sa discipline au niveau de l’art, a obtenu de nombreuses distinctions honorifiques, tant pour son œuvre que pour son comportement patriotique durant la guerre. Dix ans après sa mort, à l’occasion de la Journée du timbre, la Poste lui a rendu hommage en émettant un timbre le représentant au travail.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Tous ces timbres ont été imprimés en taille-douce. À partir de 1959, certains l’ont été en taille-douce et héliogravure combinées.

Timbres-poste de Belgique[modifier | modifier le code]

Autres travaux de gravure en rapport avec les timbres-poste de Belgique :

  • la surcharge destinée à être apposée sur les timbres de la 1re série "Orval", à l'occasion de la pose de la première pierre de l'abbaye par le prince Léopold. Cette surcharge représente le monogramme L surmonté d'une couronne, et porte la date 19-8-29.
  • les ornements qui figurent sur le bloc Koekelberg. Le timbre représentant le chœur de la basilique a été émis le 1er juin 1938. Le 21 juillet, ce timbre a été réédité, dans une autre teinte, au centre d'un bloc portant :
    • en haut, un écu soutenu par deux anges et représentant la basilique vue de face
    • en bas, la devise VT PATRIA VOTVM PERSOLVAT

Timbres pour la poste aérienne[modifier | modifier le code]

  • « Avion Fokker VII survolant diverses villes», 30 avril 1930 : impression en héliogravure ; d'après un dessin de P. Goblet
  • « DC 4 Skymaster », 23 février 1946 : avion assurant la liaison Bruxelles-Léopoldville ; d'après un dessin de Marcel Cros
  • « Bastogne », 15 juin 1946 : avec surtaxe au profit du fonds pour l’érection d’un mémorial en hommage aux combattants américains de Bastogne ; d'après un dessin de S. André

Timbres pour les chemins de fer et colis postaux[modifier | modifier le code]

  • « Armes du royaume », 1923
  • « Hôtel des Postes à Bruxelles », 25 février 1929
  • « Centenaire des chemins de fer belges », juin 1935 : motrice diesel, locomotive à vapeur
  • « Congrès international des chemins de fer, à Bruxelles », 6 juillet 1939 : allégorie ; d'après une médaille de Godefroid De Vreese
  • « Métiers », 11 novembre 1942 : piocheur, machiniste, chargeur
  • « Signal », 1er août 1942 : train électrique et signalisation
  • « Passage à niveau », 2 juin 1946

Timbres pour le Congo belge[modifier | modifier le code]

  • « Paysage survolé par un avion », 22 janvier 1934 : timbres pour la poste aérienne

Projets de timbres non adoptés ou non émis[modifier | modifier le code]

  • « Albert Ier » (1928) : cette gravure est la participation de De Bast au concours qu’il a remporté face à quatre graveurs, Prix de Rome
  • « Albert Ier » (1934) : projet adopté mais non émis, suite à la mort accidentelle du Roi ; gravure destinée à une impression en typographie
  • « Protection de l’enfance noire » (1936) : timbre pour le Congo belge, représentant la reine Astrid entourée d’enfants congolais ; projet refusé au dernier moment. Finalement, la Poste a émis 3 timbres d'un type fort proche, imprimés en héliogravure sur base d'un dessin de J. De Bast
  • « Prince Charles » (1947) : portrait du régent, lequel a finalement refusé que soit émis un timbre à son effigie
  • « Roi Baudouin à lunettes » (1953) : projet pour remplacer le timbre médiocrement retouché par l’Atelier du Timbre

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dr Jacques Stes, Maître Graveur Jean De Bast, sa vie, son œuvre – Meester Graveur Jean De Bast, zijn leven, zijn werk, Collector Club, 2005
  • Dr Jacques Stes, Catalogue raisonné des essais des timbres de Belgique de 1910 à nos jours, Les Éditions Williame, 2001
  • Michel Mary et Dr Jacques Stes, DE BAST Jean, Nouvelle Biographie Nationale, t.8, Bruxelles, 2005.
  • Michel Mary, Histoire des postes belges. Des origines à la libéralisation, Académie de Philatélie de Belgique / Encre du temps (ISBN 9782960106107) 2010, 201 p.
  • Dr Jacques Stes, Essais de Belgique - Belgium Proofs 1849-1949, catalogue raisonné des essais de timbres de Belgique, Ed. Musée des Timbres et des Monnaies de Monaco, 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]