Jean Daret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Daret

Description de cette image, également commentée ci-après

Jean Daret, Autoportrait (1636)
Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg.

Naissance 1613
Bruxelles
Décès 1668
Aix-en-Provence
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Artiste peintre, graveur
Maîtres Antoine Van Opstal

Jean Daret (Bruxelles, 1613 - Aix-en-Provence, 1668) est un peintre d'Histoire français, originaire des Pays-Bas méridionaux. Il a peint des tableaux à sujets religieux ou mythologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Daret naquit à Bruxelles en 1613[1]. Il s'installa à Aix en Provence où en 1639 il épousa Madeleine Cabassole, d'une famille de notables aixois, dont il eut deux fils, Jean-Baptiste et Michel, peintres comme lui[2].

Chargé des peintures du château de Vincennes[2], il devint peintre du roi Louis XIV[1]. Par ce métier, il se spécialisa dans la décoration de demeures, notamment l'hôtel de Chateaurenard, situé Rue Gaston Saporta, à Aix-en-Provence[1]. C'est également lui qui réalisa les peintures marouflées commandées par le seigneur de Covet pour son château de Marignane. Ces peintures ornent la salle d'apparat et dans la chambre seigneuriale un temps dite « de Mirabeau » à cause des liens de mariage entre le tribun et Émilie de Marignane.

Il mourut à Aix-en-Provence le 2 septembre 1668[3].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Dessins[modifier | modifier le code]

Tableaux[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte,‎ 2006 (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412), p. 148.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Aix en Provence - Tourist Office - Provence - France
  2. a et b Étienne-Antoine Parrocel, Annales de la peinture: Ouvrage contenant l'histoire des écoles des d'Avignon d'Aix et de Monseille, précédée de l'historique des peintres de l'Antiquité, du Moyen Âge, et des diverses écoles du midi de la France, Ch. Albessard et Berard,‎ 1862, p.166
  3. Étienne-Antoine Parrocel, Annales de la peinture, Ch. Albessard et Bérard,‎ 1862 (présentation en ligne)
  4. « Étude d'un homme agenouillé », base Joconde, ministère français de la Culture
  5. « Étude de moine bénédictin », base Joconde, ministère français de la Culture

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]