Jean Chrysostome (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Chrysostome (homonymie).
Jean Chrysostome
(Ioann Zlatoust - Иоанн Златоуст)
Image illustrative de l'article Jean Chrysostome (cuirassé)

Histoire
A servi dans Naval Ensign of Russia.svg Marine impériale de Russie flotte de la mer Noire, Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Quille posée 31 octobre 1904
Lancement 18 avril 1906
Armé 27 septembre 1907
Statut désarmé en 1923, démantelé en 1925
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 117 mètres
Maître-bau 226 m
Tirant d'eau 82 m
Déplacement 12 480 tonnes
Propulsion 2 moteurs à vapeur à triple expansion verticale (TEV) 22 chaudières
Puissance 10 600 ch
Vitesse 16 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage Ponts : de 38 à 76 mm

Casemates : 127 à 152 mm
Tourelles : 254 mm

Armement 4 × 305 mm, 4 × 203 mm, 12 × 152 mm, 4 × 7,62 mm, (mitrailleuses) 2 tubes lances-torpilles d'un calibre de 456 mm
Autres caractéristiques
Équipage 879 officiers et marins
Chantier naval arsenal Lazarevsky à Sébastopol
Port d'attache Sébastopol

Le Jean Chrysostome, en russe Ioann Zlatooust (Иоанн Златоуст), est un cuirassé de classe Evstafii construit pour la Marine impériale de Russie. Il devait son nom à saint Jean Chrysostome (344 ou 354-407), l'un des Pères de l'Église orthodoxe grecque. Ce bâtiment de guerre fut lancé le 18 avril 1906, sa mise en service eut lieu le 1er avril 1911. Il fut affecté dans la flotte de la mer Noire. Avec le Pantéleimon (Пантелеймон), l’Evstafii (Евстафий) et le Rostislav (Ростислав), le Jean Chrysostome forma une brigade de cuirassés[1]. Il prit part à la Première Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Carrière dans la Marine impériale de Russie[modifier | modifier le code]

Drapeau de la marine russe

Le 18 avril 1914, le Jean Chrysostome prit une part active dans la bataille du cap Sarytch. En 1915, le Jean Chrysostome accompagné des cuirassés Potemkine, Evstafii et Impératrice Maria placés sous le commandement de l'amiral Alexandre Vassilievitch Koltchak, prit part aux attaques menées contre les navires de transport de charbon turcs. Au cours de ce conflit mondial, le bâtiment de guerre participa aux bombardements de Varna. En novembre 1916, le Jean Chrysostome transporta des troupes. Dans le Bosphore et à Varna, il effectua également la protection de la flotte russe lors du mouillage de mines face à la base de U-Boote de la Marine impériale allemande[2].

Carrière dans la Marine ukrainienne[modifier | modifier le code]

Drapeau de la marine ukrainienne

Lors de la Révolution d'Octobre 1917, les Ukrainiens revendiquèrent leur indépendance. Le 29 avril 1917, l'Ukraine réquisitionna le Jean Chrysostome, le Evstafii, le Rostislav, des croiseurs et un torpilleur ; ils furent basés à Sébastopol. En décembre 1917, les Ukrainiens s'opposèrent à l'invasion des Bolcheviques. Le 29 décembre 1917, le Jean Chrysostome fut réquisitionné par l'Armée rouge.

Carrière dans la Marine soviétique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la marine soviétique

Le 29 décembre 1917, le Jean Chrysostome fut affecté à la Croix-Rouge[2].

Le Jean Chrysostome

Le 1er mai 1918, il fut capturé par les Allemands occupant Sébastopol. Après la défaite de l'Allemagne, le 24 novembre 1918, le cuirassé fut remis aux Britanniques. Le 24 juin 1919, le cuirassé fut capturé par l'Armée blanche, au cours d'un combat naval ; le bâtiment de guerre fut gravement endommagé.

Nouvelle carrière dans la Marine soviétique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la marine soviétique

De nouveau en service le 15 novembre 1920 dans la Marine soviétique. En 1925, le Jean Chrysostome fut rayé des effectifs de la flotte soviétique ; il fut démantelé le 21 novembre 1925.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. dic.academic.ru
  2. a et b flot.sevastopol.info

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :