Jean Bartik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Bartik

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Betty Jean Jennings (à gauche) et Fran Bilas (à droite) travaillant sur l'ENIAC

Naissance 27 décembre 1924
États-Unis
Décès 23 mars 2011
Nationalité américaine
Champs Informatique
Diplôme Northwest Missouri State Teachers College, université de Pennsylvanie
Renommée pour ENIAC
Distinctions prix Fellow du Computer History Museum

Jean Bartik (née Betty Jean Jennings le 27 décembre 1924 - 23 mars 2011 )[1] est une des programmeurs d'ENIAC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Betty Jean Jennings nait en 1924[2] dans le Comté de Gentry, Missouri. Elle suit les cours de Northwest Missouri State Teachers College d'où elle sort diplômée de mathématiques.

Elle est embauchée en 1945 par l'Université de Pennsylvanie pour travailler dans l'armement à Aberdeen Proving Ground. Quand l'ENIAC est conçu pour calculer des trajectoires balistique, Jean est sélectionnée pour être une des premières programmeuses. Elle fait ensuite partie de l'équipe chargée de transformer ENIAC en un ordinateur à programme enregistré ; dans son implémentation d'origine, ENIAC est programmé à l'aide de cadrans et en modifiant les connexions de câbles. Elle travaille ensuite sur les ordinateurs BINAC et UNIVAC I[1].

Jean devient ensuite éditrice pour Auerbach Publishers, une des premières maisons d'éditions sur les hautes technologies. Elle quitte Auerbach pour rejoindre Data Decisions, un concurrent de Datapro Research (maintenant partie de Gartner Group), en 1981 comme éditrice senior pour le service de communications publication de la recherche. Data Decisions est créé en 1980 par Elizabeth McKeown et Sandra Eisenberg, anciennes de Datapro, et est financé par Ziff-Davis Publishing. Data Decisions est racheté par McGraw-Hill (les propriétaires de Datapro) en 1985 et est fermé. Jean quitte l'industrie informatique et devient agent immobilier[1].

Bartik est amie pendant plus de 60 ans avec la veuve de John Mauchly, Kathleen "Kay" Antonelli. Mauchly est le co-inventeur d'ENIAC. Il a accompagnée Jean dans l'allée de l'église pour son mariage, et c'est lors de la réception du mariage de Jean qu'il a eu le courage d'approcher Kay. Kay est aussi une des six femmes ayant programmé originellement ENIAC.

Bartik a un musée à son nom à la Northwest Missouri State University à Maryville, Missouri[3].

En plus de son BS en mathématiques du Northwest Missouri State Teachers College, Bertik est titulaire d'un MS en anglais de l'université de Pennsylvanie et un diplôme honoraire de Docteur en Sciences de la Northwest Missouri State University.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Jean est intronisée en 1997 au Women in Technology International Hall of Fame. En 2008, elle est un des trois lauréats du prix Fellow du Computer History Museum avec Bob Metcalfe et Linus Torvalds.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Steve Lohr, « Jean Bartik, Software Pioneer, Dies at 86 », The New York Times,‎ 2011-04-07 (consulté le 08/04/2011)
  2. Certaines sources (Goldstine, McCartney) donnent comme nom Elizabeth Jennings. Son certificat de naissance mentionne bien Betty Jean Jennings.
  3. (en) Northwest Missouri State University

Liens externes[modifier | modifier le code]