Jean Bart (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Bart (homonymie).

Jean Bart (28 novembre 1877 - 12 mai 1933) est le pseudonyme littéraire de l’écrivain Roumain Eugeniu P. Botez, emprunté du corsaire dunkerquois au même nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Bart commence ses études l'école primaire à Păcurari, en 1882, où il a eu comme professeur l'écrivain Ion Creangă. À partir de troisième, selon la tradition familiale, il est inscrit au lycée militaire, afin de commencer une carrière. Son père était le général Panait Botez. Il a fini les études de l'École Des Officiers de la Marine, en embarquant au bord du navire-école "Mircea". Il devient commandant du bord. Plus tard, il a travaillé dans l'administration navale et portuaire de l'époque. Il a été cofondateur de la Revue Maritime ainsi que de la Ligue Navale Roumaine (Liga Navală Română), en 1928.

Il collabore au magazine littéraire Pagini literare, en 1899, aux côtés de Mihail Sadoveanu. Il aura par la suite des contacts dans le monde littéraire ui lui permettront de collaborer avec d'autres magazines connus de l'époque: Viata Romanească, Adevărul Literar. Ses volumes alternent, après la guerre, avec ses missions officiels en Suède, États-Unis, Genève, Paris, où il doit participer en tant que secrétaire de La Ligue Navale Roumaine, spécialiste dans les problématiques du Danube.

L'écrivain commence a signer ses œuvres littéraires avec le pseudonyme Jean Bart en 1911, en ajoutant entre parenthèses son vrai nom. Il écrit des articles de journal, des reportages, nouvelles pour finir avec le roman Europolis, en 1933, préfacé par George Călinescu. Il meurt la même année.

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jurnal de bord, Schițe de bord și marine, 1901
  • Datorii uitate, 1916, mémoires de guerre
  • În cușca leului, 1916, mémoires de guerre
  • Prințesa Bibița, roman, 1923
  • În Deltă..., 1925
  • Pe drumuri de apă, 1931
  • Europolis, roman, 1933

Sources[modifier | modifier le code]