Jean-Charles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean-charles)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'humoriste suisse Jean Charles

Jean Louis Marcel Charles, dit « Jean-Charles », né le 12 février 1922 à Saint-Aulaye et mort 21 juin 2003 à Cahors, est un humoriste et écrivain français.

Il récoltait les « perles », petites phrases involontairement humoristiques, dont il veillait à ce qu'elle soient « sauvages », autrement dit, qu'elles soient issues du fruit de ses enquêtes menées sur le terrain, et non de sa propre imagination, à l'exception de ses commentaires. Il écrivit d'abord Les Perles du facteur (1959), mais c'est La Foire aux cancres qui le consacra en 1962, se vendant à plus de 1,3 million d'exemplaires, en 24 langues.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de marchand de biens, il fut professeur, surveillant, speaker à la radio, employé de comptoir en Afrique Noire, commissaire de bord sur un bateau-usine, garçon de course à l'ONU (1942-51), journaliste (1952), puis écrivain », résumait-il dans le Who's Who France. À la rubrique « sport favori », il avait mis « sieste », jugé pas assez sérieux, et « tennis de table », dont il avait remporté le tournoi gentleman en 1978.

On le voit dans le premier numéro du « Petit Rapporteur » de Jacques Martin, en janvier 1975.

Selon sa femme Jehanne Jean-Charles, il avait en privé un humour beaucoup plus froid et noir, qui n'apparut jamais dans ses livres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il produisit de nombreux recueils de « perles » thématiques, dont :

  • Les Perles du facteur (1959)
  • La Foire aux cancres (1962)
  • La Foire aux bidasses (pendant qu'il fit son stage a l'armée)
  • Le Rire sur ordonnance
  • Sacrés gendarmes
  • La Foire aux cancres continue
  • Vingt cancres après
  • Les Nouvelles Perles du facteur
  • Le Rire en herbe

Quelques perles[modifier | modifier le code]

Extraits de son premier recueil, Les Perles du facteur (chapitre Les cancres en liberté) :

  • Petits casaniers : « Les Pyramides étaient le tombeau des Pharaons, ils n'en sortaient pour ainsi dire jamais. »
  • C.Q.F.D. : « Le chat a des moustaches dures comme du fil de fer, c'est pourquoi on l'appelle un filin. »
  • Bonne raison : « En Espagne, l'Inquisition brûlait les hérétiques parce qu'ils manquaient de chaleur dans leurs convictions religieuses. »
  • Simple hypothèse : « Attendu que le cadavre a été découvert sans tête, au fond d'un puits, l'hypothèse du meurtre ne doit pas être exclue. »
  • Tout ne va pas si mal : « L'homme avait eu la tête broyée dans l'accident. Il avait également de nombreuses blessures aux jambes, celles-ci heureusement sans gravité. »

Il publia également quelques romans, dont les derniers furent « Pièges et malices du savoir-vivre » (1994), « Où est donc ma femme » (1999) et « Vive le Lot ». Il avait pratiquement achevé « Vive les centenaires ».

Deux films sont inspirés de ses livres :

Un disque La Foire aux cancres par Roger Pierre et Jean-Marc Thibault est sorti chez Pathé Marconi dans les années 1960 (Format 25 cm 33t )

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

  • Ménage à deux (1955, Calmann Levy) (avec Jehanne)
  • Pas sérieux s'abstenir (1955, Calmann Levy)
  • Les Perles du facteur (1959, Calmann Levy)
  • Les Nouvelles Perles du facteur (1960, Calmann Levy)
  • Histoires à ne pas mettre en toutes les mains (1961, Calmann Levy)
  • La Foire aux cancres (1962, Calmann Levy)
  • Les Plumes du corbeau (1962, Jean-Jacques Pauvert)
  • Le rire en herbe (1963, Calmann Levy)
  • Aux quatre coins du rire (1964, Hachette)
  • L'école des malins (1964, Presses de la Cité)
  • Hardi les cancres (1965, Presses de la Cité)
  • Vingt cancres après (1966, Presses de la Cité)
  • Où est donc ma femme ? (1967, Plon) (roman)
  • Le livre d'or des mots d'enfants(1968, Presses de la Cité)
  • Histoires croustillantes [avec le carré blanc] (1968, Presses Pocket)
  • La Foire aux cancres continue (1969, Calmann Levy)
  • La bataille du rire 1939-1969 (1970, Presses de la Cité)
  • Histoires gratinées [avec le carré blanc] (1968, Presses Pocket)
  • Tous des cancres (1971, Calmann Levy)
  • Le rire c'est la santé (1972, Presses de la Cité)
  • La Foire aux bidasses (1973, Presses de la Cité)
  • L'amour en Perles (1974, Presses de la Cité)
  • La Foire aux ronds-de-cuir (1975, Presses de la Cité)
  • Le Rire sur ordonnance (1976, Presses de la Cité)
  • Lits Jumeaux. Théâtre. Pièce créée en octobre 1977 à Bordeaux
  • Sacrés gendarmes (1977, Presses de la Cité)
  • Le Festival des Cancres (1978, Presses de la Cité)
  • Le dictionnaire du sphinx (1978, Pocket)
  • 22 les Flics (1979, Presses de la Cité)
  • Lexique des histoires drôles (1979, Pocket)
  • Drôle de justice (1980, Presses de la Cité)
  • Vous avez dit horrible ? (1980, Jean Goujon)
  • Mémoires d'un cancre (1982, Presses de la Cité)
  • Les Gaietés de la marine (1981, Presses de la Cité)
  • Suivez le cancre (1983, Presses de la Cité)
  • Pièges et malices du savoir-vivre (1994, Calmann Levy)
  • La Foire agricole (1995, Jean-Charles)

Autre ouvrage:

  • L'Essonne: découverte d'un département (1975, Delalain)


Les Plumes du Corbeau et Vous avez dit horrible publiées au nom de Jean-Charles, sont en fait des œuvres de son épouse Jehanne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]