Jean-Pierre Talbot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Talbot (homonymie).

Jean-Pierre Talbot

Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Pierre Talbot, en 2011

Naissance 12 août 1943 (70 ans)
Spa (Province de Liège, Belgique)
Nationalité Flag of Belgium.svg Belge
Profession Acteur
Enseignant
Films notables Tintin et le Mystère de la Toison d'or (1961)
Tintin et les Oranges bleues (1964)

Jean-Pierre Talbot est un enseignant et ancien acteur belge né à Spa le 12 août 1943.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant son adolescence, alors qu'il est moniteur de sport sur une plage d'Ostende, Jean-Pierre Talbot est remarqué par Jacques Van Melkebeke pour sa ressemblance physique avec Tintin[1]. On le présente donc à Hergé, avec qui il sympathise immédiatement. Puis il tourne Tintin et le Mystère de la Toison d'or en 1961 sous la direction de Jean-Jacques Vierne et Tintin et les Oranges bleues trois ans plus tard sous la direction de Philippe Condroyer. En 1967, un troisième volet dans lequel il devait à nouveau incarner le célèbre reporter fut prévu puis annulé[2]. Il ne fait alors plus aucune tentative dans le milieu du cinéma et suit une carrière professionnelle dans l'enseignement. Il devient directeur de l'« école libre Roi Baudouin » de Spa, avant de prendre sa retraite[3]. Il fut aussi un GO au Club Med un certain temps, pendant ses vacances.[réf. nécessaire]

En 2008, il publie son autobiographie, revenant sur sa brève incursion dans le milieu du cinéma : J'étais Tintin au cinéma.

En 2011, le groupe Feel the Noïzz enregistre un clip pour leur chanson Caroline Baldwin, inspirée par la série du même nom. À la demande d'André Taymans, et par amitié pour lui, il incarne l’astronaute Frank White, faisant ainsi son premier retour devant une caméra depuis 1964[4].

Passionné de tennis, ski et cani-cross, il réside à Spa.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est marié, est père d'une fille qui lui a donné trois petits-enfants.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Autobiographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Talbot a écrit son autobiographie, J'étais Tintin au cinéma, Jourdan, 2008, qui a reçu le prix de la presse du Prix Saint-Michel en 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoît Peeters, Hergé, fils de Tintin, Flammarion, 2002, page 379. Selon d'autres sources il a été repéré sur cette même plage le 15 août 1960 par Chantal Rivière l'assistante de production pour le film Tintin et le mystère de la toison d'or
  2. « Tintin au cinéma », in: Les Personnages de Tintin dans l'Histoire, volume 1 (Hors-série Historia/Le Point)
  3. L'invité de la semaine : Jean-Pierre Talbot, cosmopif.com
  4. Caroline Baldwin en chair… et en musique, actuabd.com, 14 février 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]